Yoshitomo Nara – New works @ Stephen Friedman Gallery

Yoshitomo Nara  - New Works - 12

 

  Après David Shrigley, la galerie londonienne Stephen Friedman accueille l’artiste japonais Yoshitomo Nara, on peut pas dire que ce soit vraiment le même style. C’est sa 4ème exposition chez eux et elle est intitulée tout simplement New Works (ils ne pas très forts en titre chez Stephen Friedman). Alors si vous connaissez un peu le travail de Yoshitomo Nara vous vous demanderez probablement, à la vue des photos, ce qu’il y a de nouveau là dedans mais en y regardant de plus près, et surtout avec les explications de l’artiste, le titre se justifie.

 

Yoshitomo Nara  - New Works - 15 Yoshitomo Nara  - New Works - 13
 
     Le sujet est toujours le même: Yoshitomo Nara peint l’enfance, l’adolescence, au travers de personnages tout droit sortis des mangas et animés japonais. Mais l’artiste les peint avec une extrême sensibilité et, malgré leur aspect naif, les émotions qu’ils communiquent sont très complexes, mélanges de peur, de colère, ces enfants sont à la fois vulnérable et effrayants. Pour cette exposition l’artiste présente des peintures sur toile, d’autre sur panneau de bois (de la toile de coton montée sur panneau pour être précis) et toute une série de dessins sur papier. Bon c’est très beau tout ça, on aime toujours autant le travail de l’artiste, mais quid des nouveautés? Pour mieux comprendre, on vous laisse lire les explications de l’artiste:

 

« This solo exhibition is comprised of ‘paintings’ (on canvas), ‘billboard paintings’ (patched cotton mounted on wood panel) and ‘drawings’ (on paper). Upon hearing this description, most people would think that this sounds like an ordinary exhibition for a painter. However these new paintings on canvas are more painterly than other works I have shown previously. They are marked by a conscious use of colour and subtle layering, which has become important in my recent practice. In contrast to my work on canvas, I originally called the paintings on wood panel ‘billboard paintings’, due to their catchy and iconic imagery and the use of flat planes of colour that is reminiscent of the style often used on billboards. Although the ‘billboard paintings’ in this show are still evocative of this style, these ones which are rendered on patchwork cotton are much more painterly, with many layers of colour.

 

Drawing is natural to me. Without being conscious of the eventual audience, I usually follow my emotions and just draw. For this show I am exhibiting a series of drawings that I think of as being mental images without colour. It is probably the first time that I have shown so many of these drawings all at once. I work in sculpture and installation, but for this exhibition I became very conscious of showing myself as a painter. »

 

     Voici quelques photos d’atelier permettant de voir justement ce travail de peinture sur plusieurs couches:

 

Yoshitomo Nara  - New Works - 2 Yoshitomo Nara  - New Works - 1 Yoshitomo Nara  - New Works - 3

 

      Comme vous l’aurez compris, Yoshitomo Nara a vraiment voulu se concentrer sur sa pratique du portrait et de la peinture, une peinture qui se révèle comme ses personnages plus profonde qu’il n’y parait. Evidemment les photos qui suivent ne permettent pas d’apprécier son travail de manière satisfaisante donc si vous passez par Londres d’ici la fin du mois de mai on vous conseille d’aller voir ça de plus près, sachez aussi que dans la 2nde salle de la galerie, vous pourrez voir une expo collective curatée par l’artiste, un autre moyen de cerner un peu plus sa sensibilité.

 

Yoshitomo Nara  - New Works - 19 Yoshitomo Nara  - New Works - 21 Yoshitomo Nara  - New Works - 5Yoshitomo Nara  - New Works - 10 Yoshitomo Nara  - New Works - 17 Yoshitomo Nara  - New Works - 18 Yoshitomo Nara  - New Works - 9 Yoshitomo Nara  - New Works - 8 Yoshitomo Nara  - New Works - 20 Yoshitomo Nara  - New Works - 7

All pics courtesy of Yoshitomo Nara & Stephen Friedman gallery

 
 
 
Yoshitomo Nara – New works @ Stephen Friedman Gallery
 

Jusqu’au 1er juin 2016 à Londres.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *