Urban Archeology : 21 Years Of Mo’ Wax

urbanarcheology54

 
Dans l’équipe , certains sont des enfants de Mo’ Wax.
On ne pouvait donc pas rater l’exposition qui c’est déroulée à Londres en juin dernier avec festival, concerts, expo, soirée club, j’en passe et des meilleurs.


 
urbanarcheology03
 
Si la street culture est ce qu’elle est aujourd’hui c’est un peu grâce à eux.
Par tout ce qu’ils ont mis en place sous l’impulsion de James Lavelle que se soit musicalement (aussi bien sur le contenu que le le contenant), vestimentairement (coucou Nigo, coucou les sneakerhead), en produits dérivés (urban vinyls/designer toys/art toys) ou artistiquement (Futura 2000, Ben Drury, Stash).
 
urbanarcheology51
 
L’idée n’est pas de dire qu’ils ont inventé quoi que ce soit mais que ce label a servi de locomotive à toute la culture d’une génération et de part sont aspect tentaculaire a touché tout et tout le monde.
 
urbanarcheology23
 
Au début on voulait faire un gros dossier avec l’histoire, les ramifications et l’héritage de Mo’ Wax et puis vous savez ce que c’est les webzine (oui, en 2014 on dit plus blog) manque de temps, de motivation et de travail en commun, on a juste décidé de vous inonder de photos plus mal cadrées les une que les autres…
Reviens James on t’aime.
 
urbanarcheology52Un fan qui photographie un fan qui photographie des chaussures de sport. Néant me voici.
 
urbanarcheology25Rien que pour voir ca de près on aurait fait le déplacement.

 
urbanarcheology36

Notre petit péché mignon les Priest de Ben Drury customisé à la main par Mark Gonzales.
Le monde se divise en deux catégorie ceux qui en ont un, et les autres.
 
urbanarcheology50

Pareil pour ce disque.
 
urbanarcheology10
 

 

 
 

Ce contenu a été publié dans Art par chris. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *