Tomoo Gokita – Hotel Paraiso @ McNamara Art Projects

      Cette nouvelle année s’annonce très riche en expos pour l’artiste japonais Tomoo Gokita et c’est la Taka Ishii Gallery qui ouvre le bal en organisant la première expo personnelle de l’artiste à Hong Kong dans les locaux de McNamara Art Projects. Ce nouveau solo show s’intitule Hotel Paraiso et s’articule uniquement d’une série de nouveaux portraits.

pic by Lucy McNally, courtesy of Taka Ishii Gallery Tokyo

      Les portraits en question sont ceux de différents personnages croisés à l’Hotel Paraiso. Paraiso c’est le nom d’un album de Haruomi Hosono qui a bercé l’enfance de l’artiste mais ce nom évoque aussi le souvenir d’un voyage réalisé à la fin de l’adolescence. En effet, il y a quelques années, dans sa vingtaine, Tomoo Gokita qui en avait un peu marre de dessiner pour des clients est parti à l’aventure au Mexique, là-bas il a visité un hotel du même nom cependant celui évoqué dans les peintures de l’exposition est tout ce qu’il y a de plus fictionnels. a visité il y a quelques années lors du’n voyage au Mexique un hotel du même nom mais celui de ses peintures est tout ce qu’il y a de plus fictionnel. L’artiste s’est inspiré des quelques lointains souvenirs de ce lieu visité il y a longtemps pour mettre en scène toute une galerie de personnages évoluant dans le lieu.

pic by Lucy McNally, courtesy of Taka Ishii Gallery Tokyo

      Une fois de plus, l’artiste dévoile des portraits en tons de gris où les contrastes, les jeux d’ombres et de lumières sont magnifiques, cinématographies. En effet l’atmosphère est tantôt hitckokienne tantôt lynchéenne notamment lorsque certains visages difformes, grotesques ou étranges jettent le trouble. Dans cet Hotel Paraiso les personnages rencontrés sont pour le moins mémorables: couples bizarrement assortis, séductrices posées au coin du lit, et n’oublions pas cette matrone, idéalement placée dans la galerie, qui scrute la longue table de réunion de son regard de glace. Avec ces nouvelles peintures, Tomoo Gokita nous pousse à imaginer les histoires qui se sont déroulés dans cet hotel, et d’une certaine manière de faire vivre cet univers fantasmé tout droit sorti de son esprit.

   Tomoo Gokita – “Please Be Kind”, 2017
Acrylic gouache on canvas 162 x 130 cm
© Tomoo Gokita, Courtesy of Taka Ishii Gallery

   Tomoo Gokita – “The Secret”, 2017
Acrylic gouache on canvas 162 x 130 cm
© Tomoo Gokita, Courtesy of Taka Ishii Gallery

All pics by Lucy McNally, courtesy of Taka Ishii Gallery Tokyo

 

Tomoo Gokita – Hotel Paraiso @ McNamara Art Projects

Jsuqu’au 10 février 2018 à Hong-Kong