Takashi Murakami – Learning The Magic of Painting @ Galerie Perrotin

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-19

      Pour cette rentrée artistique, la Galerie Perrotin a décidé de consacrer ses trois espaces parisiens pour accueillir un gros show Takashi Murakami intitulé Learning The Magic of Painting. C’est la 12ème exposition de l’artiste japonais chez Perrotin mais c’est certainement la plus grande à ce jour. Avec plus de 40 oeuvres présentées, c’est l’occasion pour les parisiens, et ce qui feront le déplacement d’ici fin décembre, de voir une rétrospective de ses derniers travaux les plus récents mais aussi de découvrir une toute nouvelle série très réussie d’hommages à Francis Bacon.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-23

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-20

  Le vernissage était bondé de chez bondé, nous on y était pas alors pour les photos peoples et celles d’Emmanuel Perrotin déguisé direction les réseaux sociaux, l’événement avait quand même l’air bien sympa. Pour reparler de l’expo en elle-même, disons tout d’abord quelques mots sur le titre, Learning The Magic of Painting: l’artiste explique qu’à 54 ans et une carrière d’artiste déjà longue, il est toujours en train d’essayer d’apprendre la magie de la peinture, de découvrir les recettes des génies auxquels il fait souvent référence dans ses oeuvres. Malgré son succès, encore vérifié avec le nombre de fans présents au vernissage, Takashi Murakami reste humble et semble encore envahi par le doute, parviendra-t’il à devenir l’égal de ces grands maitres qu’il admire en parvenant à invoquer la magie de la peinture? Nous on serait tenté de dire que la magie est déjà là tant ses oeuvres éveillent au premier coup d’oeil un enthousiasme certain. Si vous suivez l’artiste sur facebook, vous verrez que ces préoccupations dont on vous parle ici ne sont juste prétexte à présenter le show, en effet, sur les réseaux sociaux, Takashi Murakami est très bavard et nous confie autant ses problèmes de santé que ses angoisses liées à la création.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-17

      Comme dit plus haut, parmi les dizaines d’oeuvres présentées, peintures et sculptures, le public parisien peut avoir un bel aperçu des derniers travaux de l’artiste. On retrouve par exemple plusieurs oeuvres de la série The 500 Arhats, un ensemble de peintures, parfois immenses, qui représente les 500 disciples clairvoyants de Bouddha qui ont « atteint l’illumination en dépassant cupidité, haine et illusions, détruisant leur résidu karmique d’existences antérieures ». Murakami s’est inspiré notamment de l’oeuvre de Kanō Kazunobu, peintre de l’époque d’Edo, qui a réalisé une série de cent peintures sur rouleau réalisées immédiatement après le terrible tremblement de terre de Edo Ansei en 1855. Murakami a peint à son tour son “The 500 Arhats” en réaction au tremblement de terre et au tsunami de 2011. On retrouve aussi dans cette série de travaux, une sculpture robot dans laquelle l’artiste s’est lui même représenté en Arhat. Comme vous le verrez sur la vidéo ci-dessous, la sculpture est est vraiment impressionnante de réalisme, digne des meilleurs effets spéciaux.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-1

       Après les Arhats, on reste dans la tradition japonaise, avec une selection de peintures de sa série Ensō, une série très spirituelle dans laquelle l’artiste utilise une bombe de peinture pour peindre en un seul geste fluide et maitrisée un cercle sur des accumulations en relief de crânes et de fleurs. Sur ces toiles très minimales, qui tranchent avec le reste de l’expo, l’Ensō (littéralement, ‘le cercle’) symbolise symbolise le vide, l’unité et l’infini, voilà un travail très méditatif loins de l’image azimutée habituelle de l’artiste.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-8

         Le clou de l’expo reste la découverte d’une toute nouvelle série hommage à  Francis BaconMurakami lui a déjà rendu hommage en 2002 à travers deux peintures, “Homage to Francis Bacon (Study of Isabel Rawsthorne)” et “Homage to Francis Bacon (Study of George Dyer). Ces nouvelles peintures qui s’inspirent des oeuvres de l’artiste anglais sont des diptyques ou triptyques complètement fous et très réussies. Le triptyque reprend par exemple the Three Studies of Lucian Freud et vous pourrez découvrir avec les vidéos ci-dessous toutes les étapes de la production de ces oeuvres.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-11

       Il y a encore d’autres oeuvres à découvrir dans cette impressionnante exposition, on retiendra notamment la collaboration avec un Madsaki, autre artiste japonais à la carrière plus récente. Les deux hommes ont réalisé de nouvelles versions de 727 cette fameuse peinture panoramique dans laquelle figure Mr DOB. Là aussi, le studio de Murakami a réalisé une vidéo pour montrer toutes les étapes de sa réalisation.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-5

        On vous laisse à présent avec une dernière série de photos, d’autres peintures sont encore à voir, il y a aussi une salle dédiée à toute une série de sac réalisées en collaboration avec une grande marque de luxe mais ça on s’en moque un peu, et la bonne nouvelle c’est que Learning The Magic of Painting est visible jusqu’au 23 décembre prochain , donc on espère que vous aurez l’occasion de passer par Paris d’ici Noël.

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-4 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-3 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-2 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-7 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-6 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-14 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-12 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-16 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-15 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-9  takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-18 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-21 takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-22

© 2016 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. 

Takashi Murakami – Learning The Magic of Painting @ Galerie Perrotin

Jusqu’au 23 décembre 2016 à Paris

 

takashi-murakami-learning-the-magic-of-painting-24

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *