Steph Cop – Copelini @ Galerie Slika

      Après avoir présenté un solo show fin d’année dernière à MarrakechSteph Cop revient exposer en France et plus précisément à Lyon car c’est à la galerie Slika qu’il présente ses toutes dernières sculptures et travaux sur papier. L’expo s’intitule Copelini et vous vous en doutez elle s’articule autour de cette dernière évolution de l’ARO qu’on avez entrevu dans Asymmetria, son exposition précédente.

      Pour bien appréhender cette évolution qu’a suivi ARO (pour Analyse Réflexe Obsessionnelle), Steph Cop et la galerie Slika ont réunis ici différentes phases qu’a suivi la sculpture de l’artiste. On retrouve donc dans l’espace lyonnais Wooden Aro (2013), Asymptote (2015) et enfin Copelini. Ce n’est pas parce que c’est le petit dernier mais le Copelini est probablement l’un de nos préférés de la série, très longiligne, effilé, il s’étire dans toute sa verticalité rappelant le tronc d’arbre d’où il est né. En bois brut ou revêtus d’une robe sombre, l’installation des différentes sculptures de l’artiste sont ici très bien mis en valeur et on aime beaucoup le rappel avec le bois des poutres apparentes ou celui du plancher, et le noir de la peinture de l’estrade.

      Cette exposition Copelini est aussi l’occasion pour les Editions Koméla de révéler deux nouvelles éditions réalisées en collaboration avec l’artiste: il s’agit d’une version intitulée Noir D’ivoire et l’autre Cyanotopie du petit Copelini en béton qu’ils avaient sorti l’an passé. Enfin quand on dit petit, on ne se rend pas bien compte sur les photos mais il fait un petit 30cm tout de même. Ils sont chacun édités à 8 exemplaires, ça nous rappelle le temps des color variant des ARO en vinyl qu’avait sorti Steph Cop à l’époque, ici le bleu cobalt du Cyanotopie est superbe mais la complète vous coûtera beaucoup plus cher que pour les designer toys. Pour les dispos, renseignez vous auprès de la galerie ou des Editions Koméla.

      Pour continuer avec les editions, la galerie Slika a édité une sérigraphie qui reprend l’un des dessins sur papier de l’artiste. On retrouve justement dans l’accrochage toute une série de dessins sur papier dans lesquels ARO semble être retourné dans son environnement originel, les formes organiques reprenant vie et se mêlant aux  lignes tendues sculptées par l’artiste.

      Toujours du côté des dessins et peinture qui prennent place autour des ARO, on peut découvrir une toute nouvelle série d’oeuvres inédites, intitulée Hétéronyme. Reprenant le principe de ses études, ces travaux sur papier dans lesquels se télescopent formes géométriques abstraites et dessins détaillés, l’artiste a utilisé cette fois comme support du béton sur le quel il est venu dessiné et peindre. Il s’agit de plaques de béton, des monolithes d’1m de haut qui présente différentes textures, lisse ou rugueux, comme sur les bords par exemple. Le tendu est superbe, très noir, très froid et le mélange abstrait et figuratif, très contrasté, offrent de multiples perspectives pour apprécier l’oeuvre. On vous en montre quelques photos ci-dessous mais si vous êtes sur Lyon sachez que l’exposition Copelini  de  Steph Cop est visible encore jusqu’au 8 avril.
 

 

All pics by P.Reichsrath, courtesy of Steph Cop & Galerie Slika

 

Steph Cop – Copelini @ Galerie Slika

Jusqu’au 8 avril 2017 à Lyon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *