Stefan Marx – Feelings Aren’t Final @ +1 Gallery

stefan-marx-feelings-3

      Jeudi dernier, nous nous sommes rendus une fois de plus en Belgique, à Anvers cette fois, pour le vernissage d’un autre de nos artistes favoris, l’allemand Stefan Marx. Celui-ci investit pour la première à la +1 gallery afin d’y présenter une exposition personnelle intitulée Feeling Aren’t Final. On nous avait annoncé qu’on pourrait y voir les derniers portraits qu’il avait réalisés au NY Art Book Fair, on s’attendait donc essentiellement à un grand accrochage de petits formats papier, mais surprise, Stefan Marx avait aussi ramené avec lui de nombreuses peintures et notamment de tout nouveaux travaux en couleur.

stefan-marx-feelings-34stefan-marx-feelings-8

      Commençons tout d’abord par ces travaux en couleurs à la technique inédite. Ce n’est pas la première fois que Stefan Marx réalise des oeuvres aussi colorées mais c’est la première fois qu’ils en réalisent sur toiles et au pastel à l’huile. Au nombre de 4, ces nouveaux travaux partagent le même format et un même titre Father, Son and Holy Ghost. Vous aurez vite fait la traduction, il s’agit de la sainte trinité: Le père, Le fils et le Saint Esprit. Ainsi, dans chacune des toiles, on peut voir une famille de trois personnages: trois palmiers, trois amphores, trois fruits ou encore dans la dernière un serpent, son charmeur et quelque chose qui ressemble à un moustique. Comme d’habitude, Stefan Marx personnifie les objets en leur rajoutant des yeux très expressifs, on avait déjà pu croiser par exemple cette banane, cette poire, ces vases ou encore ces palmiers dans ses précédentes oeuvres. En ce qui concerne le rendu il est magique, l’utilisation des pastels à l’huile, que Stefan Marx a appliqué aussi du bout des doigts, donne à la fois un effet evanescent, un peu à la manière de ces dessins au buvard que l’on faisait étant enfant. Finalement, cette réunion du père, du fils et du saint esprit a plus l’air d’un rêve psychédélique que d’une apparition divine.

stefan-marx-feelings-23 stefan-marx-feelings-24

            Outre ces peintures petits formats, Stefan Marx est venu également avec une série de grandes peintures, noir sur blanc, dans lesquelles les citations jouent les premiers rôles. Que ce soit des phrases qu’il a entendues ou encore des paroles de chanson, l’artiste essaie de retranscrire avec ce travail typographique les émotions ressenties. Ici, les mots dansent, les lettres se tordent dans des mouvement imprévisibles. Pour réaliser ces peintures typographiques, l’artiste joue avec sa photocopieuse: il pose les mots sur le papier, puis fait des experimentations lors de la copie en tournant, en tordant la feuille. Stefan Marx retranscrit ensuite le résultat qui garde une part d’imprévisible sur toile, souvent en très grand, et il faut avouer que plus c’est grand plus l’impact de ces mots est fort. Tantôt tremblantes, tantôt distordues, les phrases semblent alors résonner, vibrer avec les émotions ressenties par l’artiste.

stefan-marx-feelings-41 stefan-marx-feelings-15

    Terminons avec l’activité favorite de  Stefan Marx, le dessin. Un stylo noir toujours en poche, l’artiste emmène toujours avec lui quelques feuilles de papier pour s’occuper durant ses voyages. Il adore observer tout autour de lui et dessiner ce qui l’entoure de manière toujours spontané, que ce soit des paysages, des avions durant les heures passées à attendre ses vols ou encore des gens, l’artiste ne cesse de dessiner, comme il le dit pour s’occuper et surtout pour le fun, loin de toute prise de tête artistique. Ici pour l’exposition, on peut découvrir plusieurs dessins donc beaucoup de portraits réalisées durant la dernière NY Art Book Fair. Stefan Marx n’utilise pas de photos, ne fait pas poser les gens, il les observe tout simplement. D’ailleurs et c’est assez rare, lors du vernissage Stefan Marx disait bonjour à tous les visiteurs qu’il croisait et balayait la salle de ses yeux curieux. Stefan Marx aime tout simplement les gens et ça se sent dans ses dessins, et il suffit de d’échanger quelques mots avec lui pour se rendre compte qu’on a affaire à l’un des artistes les plus sympathiques qu’on ai pu croiser, aussi content de rencontrer des amateurs de son travail que l’inverse.

stefan-marx-feelings-22 stefan-marx-feelings-13

      On précisera q’un livre a été édité pour l’occasion. Entre catalogue et zine, Stefan Marx est venu,  comme dans certains des zines qu’il a sortis, customiser les pages en y collant avec du scotch différents éléments ou alors en en découpant. Aidé par toute une équipe il en a tout de même fait 300 exemplaires, ça a du être du boulot mais le résultat est vraiment sympa, à acheter absolument si vous passez par la galerie. En voici quelques extraits.

stefan-marx-feelings-49 stefan-marx-feelings-50 stefan-marx-feelings-52 stefan-marx-feelings-51

       Avant de passer au reste des photos de cette expo qui vous colle la banane, on va remercier la +1 gallery pour son accueil, ça fait deux fois qu’on y passe et à chaque fois on pouvait repartir avec une petite affiche de l’expo, et ici aussi avec un poster joliment plié derrière lequel on pouvait trouver quelques infos sur l’expo. Et ils font aussi toujours l’effort de sortir le catalogue pour le vernissage ce qui est très bien aussi quand on vient de loin. Ca méritait d’être dit. Si vous souhaitez passer voir l’exposition, elle est visible jusqu’au 17 décembre prochain.

stefan-marx-feelings-14 stefan-marx-feelings-20 stefan-marx-feelings-25 stefan-marx-feelings-26 stefan-marx-feelings-40 stefan-marx-feelings-37 stefan-marx-feelings-36 stefan-marx-feelings-19  stefan-marx-feelings-42stefan-marx-feelings-16 stefan-marx-feelings-45 stefan-marx-feelings-43 stefan-marx-feelings-35 stefan-marx-feelings-28 stefan-marx-feelings-29 stefan-marx-feelings-12 stefan-marx-feelings-10  stefan-marx-feelings-17 stefan-marx-feelings-18 stefan-marx-feelings-47 stefan-marx-feelings-2 stefan-marx-feelings-7stefan-marx-feelings-11 stefan-marx-feelings-6 stefan-marx-feelings-21  stefan-marx-feelings-4 stefan-marx-feelings-5 stefan-marx-feelings-32 stefan-marx-feelings-48

 
 

Stefan Marx – Feelings Aren’t Final @ +1 gallery

Jusqu’au 17 décembre 2016 à Anvers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *