Stefan Marx – Bellevue @ Ruttkowski;68

       Fin du mois dernier c’était la fête à Stefan Marx à Cologne. En effet la galerie Ruttkowski;68 lui a consacré toute une série d’événements à commencer par le vernissage de sa toute nouvelle exposition personnelle intitulée Bellevue.

Pics courtesy of Nils Müller

       Le titre de l’exposition fait référence au château de Bellevue, un bâtiment qui date de fin XVIIIème, situé à Berlin et dans lequel réside maintenant les présidents allemands (vous ne savez pas qui est l’actuel et nous non plus alors pour votre info c’est Frank-Walter Steinmeier). L’endroit demeure énigmatique notamment à cause son accès très restreint et il a éveillé l’imagination de notre artiste. Ainsi pour traduire cette idée du secret qui entoure le lieu, Stefan Marx a réalisé plusieurs paravents sur lesquels il est venu peindre et derrière lesquels on peut venir se cacher. Pour chacune d’entre il est venu poser sur la toile beige des motifs ou des personnages à la peinture noire, on a beaucoup aimé notamment lorsqu’il est venu jouer avec la symétrie. D’autres éléments dans cette exposition semblent faire référence au château Bellevue: il ya par exemple ces lettres envoyées au président, ces notes de musique classique qui doivent y résonner on encore ces toiles d’araignées qui doivent occuper plusieurs pièces de l’immense résidence. Une fois de plus, on est dans le fantasme, dans l’imaginaire et ces différents occupants imaginés sont animés par l’artiste allemand comme des personnages de dessin animé ou de conte.

 

       Le nouvel espace de la galerie Ruttkowski;68 est relativement grand et cela permet a Stefan Marx de montrer dans cette exposition toutes les facettes de son travail. On retrouve tout d’abord de nouvelles peintures typographiques, ces citations tirées de paroles de chansons, de paroles d’amis qu’il est venu triturer dans tous les sens, expérimentant à la photocopieuse pour obtenir un résultat qu’il retranscrit en peinture pour donner encore plus d’émotion aux mots. Le plus souvent, les lettres sont blanches sur fond noir, ressortant avec beaucoup de contraste mais dans l’accrochage on put voir aussi d’autres peintures dans lesquelles les mots s’évanouissent, peints légèrement à la bombe ils semblent évanescents.

       Stefan Marx dévoile aussi ici de nouvelles peintures où les mots se cachent dans un camouflage des plus colorés. Pour être précis une seule peinture du genre était présentée à la galerie, les autres étant accrochés sur les autres événements organisés dans la semaine. Dans ces nouveaux travaux, la peinture se fait totalement abstraite, l’artiste étant venu peindre plusieurs petits nuages de couleurs vives ou pastel qui lorsqu’on s’éloigne laisse apparaitre les mots.

       Ces nouvelles oeuvres ne sont pas les seules en couleur de l’expo. Même si l’artiste présente ici beaucoup d’oeuvres en noir et blanc, il a réalisé aussi de nouveaux travaux au pastel à l’huile. Contrairement à ceux qu’on avait pu voir fin d’année dernière dans son expo à Anvers et qui avaient réalisé sur toile, ici Stefan Marx a utilisé comme support du papier et les formats sont plus grands. A nouveau le rendu est très doux, enfantin avec notamment de grandes jarres qui se regardent du coin de l’oeil. Ce qui est dommage de notre point de vue c’est que lors du vernissages seules deux de ces travaux au pastel étaient accrochées alors que Stefan Marx en avait fait d’autres qui sont visibles dans le catalogue. En fait on aurait aimé voir un peu plus de couleurs.

       On a encore deux trois petites choses à vous montrer. Bon déjà il y a cette superbe toile dans laquelle on peut voir un couple de bananes se prélasser sur le sol mais surtout en contrebas, là où la galerie a une hauteur sous plafond plus importante une belle surprise était visible, une grande tapisserie confectionnée en collaboration avec Jan Kath, créateur allemand de tapis qui avait déjà travaillé avec la galerie pour celle de Parra (à voir ici).

        Nous vous avions précisé que l’actu était très riche pour Stefan Marx cette fin d’avril à Cologne et avant de passer au reste de nos photos on vous en glisse quelques-unes des événements parallèle auxquels il a participé. Le soir du vernissage, l’espace Pop;68 organisait quelques mètres plus haut dans la rue une installation intitulée Priority Boarding qui rassemblait des dessins d’avions de l’artiste. Le même weekend Ruttkowski;68 ouvrait, quelques rues plus loin,,cette fois une exposition collective, Mixed Pickles, avec d’autres artistes de la maison. Ce group show s’est tenu durant toute la semaine de Art Cologne et là bas, sur son stand, la galerie exposait uniquement des oeuvres de ….Stefan Marx.

Pics courtesy of Stefan Marx &  Ruttkowski;68

       Ces trois événements sont à présents terminés mais l’expo Bellevue est quand à elle visible jusqu’au dernier weekend de mai.

      
 
 
Stefan Marx – BellevueRuttkowski;68

Jusqu’au 28 mai 2017 à Cologne, Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *