Souvenirs de Japan Expo & Comic Con’

Oh la grossemaquette.

L’événement tant attendu de toute la communauté de l’anneau, geek, nerd, otaku, fantasy, cosplay, no life, comics, puceau et autres problèmes comportementaux sociétal a eu lieu à Paris Nord Villepinte j’ai nommé Japan Expo & Comic con’.
Je sais mais moi j’ai le droit de me moquer gentiment car j’y était et en tant qu’exposant en plus alors j’ai tout les droits.
Et oui, il n’y a pas que Solemart dans la vie.

La belle équipe de la boutique Apokalyps … flou.
Car ne reculant devant aucune dépense, j’ai ressorti mon vieille appareil photo à 5 MP qui magnifie cet événement .

Comment définir le monde du blogging de comics en France? A des stands de 2 mètres .
Je plaisante  bien sur, mais bon courage à eux .

Le monsieur à casquette c’est Geof Darrow.
Là il parle avec un type flou et il a l’air de bien se faire chier (comme le dessin qu’il a fait pour son stand)  car il n’y a personne pour lui demender une dédicace .
Quant on connait le talent et le parcours de ce type c’est fou.

Par contre a quelques mètres de là on pouvait voir l’invité d’honneur du Comic Con et star international du comics: J. Scott Campbell en plein effort … ou pas.
Rappelons qu’il a à son actif des séries magnifiques tels que Danger Girl, heum, Gen 13, heum heum et … Des tas de cover et pin up .

Encore une fil d’attente impressionnante. Mais pour quel artiste?

Pour les « acteurs » de la série NERDZ.
L’humour gras, gaulois, de banquet de mariage, potache a encore de beaux jours devant lui et ca, ca fait bien plaisir.

Un monsieur qui sculpte un Sonic dans un bloc de glace.
Voilà, voilà, c’est vrai que j’aurais peut être put m’abstenir de cette photo.

La scène du stand Ankama qui a mit le feu (ou pas) en organisant un grand « Dessiner c’est gagné ».

Ça c’est Palace Japan Expo.

On la tient notre choré.

Beaucoup de monde aussi pour avoir une dédicace du Boulet.

Et 4 personnes pour avoir celle de Dave McKean … parfois on se demande.

C’est plus glamour dans les animés japonais y a rien à dire.

Du manga à perte de vue.

Du Naruto gonflable.

Mais en perte de vitesse face au One Piece gonflable.

Le seul, l’unique et à tout jamais indétrônable: AKIRA.

Tout les endroits son bon pour faire une pause repas.

En parlant de manger, nos amis d’Animeland qui font une pause Speed Rabbit.

Restons dans le domaine culinaire car la plus grande fil d’attente est pour un stand de boulettes japonaise.
Aucun artiste n’a eu autant de succès et de très loin.

Tout ca pour ca.

Les beaux gosses d’Artoyz en plein effort.

Who’s watching the Nowatch?

Et le pire pour la fin. Mon stand.
Avec le Goldorak gonflable toujours fidèle au poste.

Lui aussi a eu droit à ses free hugs.

Le vrai stand comme à la brocante de quartier.
En espérant ne plus vous voir l’année prochaine, c’est très sympa mais ce n’est plus de mon age ce genre de fantaisie.

Les fautes d’orthographes c’est cadeau, ca me fait plaisir.

Ce contenu a été publié dans Art par chris. Mettez-le en favori avec son permalien.

2 réflexions au sujet de « Souvenirs de Japan Expo & Comic Con’ »

  1. Ah, enfin je mets un blog sur ce stand que je cotoye depuis 3 conventions ( ciné bd goodies, Comic'Con 2010 & 2011)…
    Tu serais po pote avec un géant d' artoyz par hasard?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *