Søren Behncke – Alice @ Charlotte Fogh Gallery

      Søren Behncke présente actuellement Alice, sa cinquième exposition personnelle à la Charlotte Fogh Gallery. Après avoir développé une série de peintures autour de La Chambre à Arles de Van Gogh, ici l’artiste danois s’est attaqué à un autre thème de l’histoire de l’art: la muse.


      Modèles, mais aussi parfois maitresses ou épouses, les muses ont accompagné bon nombre d’artistes dans leur chemin artistique, parfois même occupant une place prépondérante comme ce fut le cas pour Picasso, qui en a plusieurs. Søren Behncke aussi a a sa muse, il l’a rencontré un jour en allant à Viborg pour le déménagement de sa fille . Cependant la muse de l’artiste est pour le moins originale car il s’agit d’un travesti qui s’appelle Kjole Ole, de son vrai nom Ole Steen Mortensen. Kjole Ole (qu’on pourrait traduire par « Ole en robe ») a fêté ses 70 ans récemment, c’est un personnage connu de Viborg, qu’il traverse souvent avec son vieux vélo. Il est tout le temps habillé en robe car il a une passion pour Alice au pays des merveilles, c’est de là aussi que vient le titre de l’exposition. Kjole Ole a une autre passion, les petites voitures qu’il collectionne en nombre.

 Photo courtesy of Morten DueholmPhoto courtesy of Jens Peter Engedal

      On vous donne toutes ces infos sur Kjole Ole, car vous verrez on retrouve ces différents éléments dans les peintures que Søren Behncke présente ici. En effet la majorité des peintures de l’exposition ont été inspirées par cette muse d’un autre genre, et Kjole Ole en est donc souvent le personnage central comme dans cette relecture des Ménines de Velázquez .Søren Behncke a donc comme dans sa précédente exposition fait de multiples références à l’histoire de l’art  La peinture Les Ménines est une des plus connues du maitre espagnol et a déjà été reprise par d’autres artistes notamment Picasso. Ici c’est Kjole Ole dans sa robe qui remplace la fille, et autour les autres personnages ont été remplacés par ceux d’Alice au Pays des Merveilles, la chenille, le chapelier fou, on note aussi de petites voitures sur les étagères rappelant celles de la collection de notre travesti. Kjole Ole est une muse pour Søren Behncke mais contrairement aux muses habituelles, il n’en partage pas l’intimité, ils n’habitent même pas la belle ville. Par conséquent Søren Behncke n’a pas peint directement des portraits de Ole mais l’a utilisé comme un point de départ pour son imagination.

      Pour les oeuvres qu’il a réalisé Søren Behncke a de nouveau utilisé du carton comme support de prédilection. Parfois il peint directement sur des cartons d’emballage, utilisant la forme, les trous comme de vrais éléments à part entière, mais il réalise aussi des formats plus grands avec des morceaux de toiles assemblés donnant l’allure d’une boite en carton dépliée. L’artiste aime aussi a réalise des variantes de couleur, et aussi de formats: c’est le cas par exemple de la peinture Come Together, inspirée des Ménines, qui existe en trois version différentes dont la grande toile, la pièce principale de l’exposition. Les petites voitures de Kjole Ole sont aussi très présentes dans les oeuvres ainsi que son vélo avec lequel il dévale les rues de Viborg.

      Pour en apprendre encore un peu plus sachez que la galerie a édité un petit catalogue d’une trentaine de pages avec un texte et quelques photos de Kjole Ole et du studio de l’artiste, il est dispo ici. On termine avec une dernière série de photos de l’expo Alice qui se termine le 13 mai prochain.

All pics courtesy of Søren Behncke & Charlotte Fogh Gallery

 
 
Søren Behncke – Alice @ Charlotte Fogh Gallery

Jusqu’au 13 mai 2017 à Aarhus, Danemark

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *