Soon: City Lights @ MIMA

Mima Opening  - 7

 

      Nous ne vous avons pas encore parlé de l’un des événements de l’année, celui en tout cas que nous attendons le plus: l’ouverture du MIMA. Celle-ci est imminente, ce sera le 24 mars prochain et c’est à Bruxelles que ça se passe. Le MIMA c’est le Millenium Iconoclast Museum of Art. Pourquoi sommes-nous donc si emballés? Parce qu’il s’agit du premier musée au monde consacré aux artistes dont on vous parle depuis des années sur ce site.

 

Mima Opening  - 3
 
      Il est assez difficile de donner un résumé, une description de cette frange de l’art contemporain que nous chérissons tant et chacun doit en avoir sa propre définition. Le terme iconoclast du MIMA souligne une création transversale qui mêle cultures musicales, graphiques, sportives et urbaines. On pourrait dire que c’est l’art contemporain alternatif, issu de la sous-culture. L’équipe du MIMA nous en parle aussi comme la culture 2.0, une culture qui s’est développée sans l’aval des institutions, par le biais d’internet, au travers duquel les artistes communiquent directement avec leur public. Il y a un vrai sentiment de communauté, de liberté dans ce mouvement; c’est comme si la culture populaire s’était réapproprié l’art et s’était rendue compte que ça pouvait être aussi cool que la musique, la bd, le skate, le cinéma. Alors évidemment cette culture 2.0 n’existe pas que sur la toile, elle a eu droit à des expositions marquantes; Beautiful Losers en premier lieu; elle s’exprime sur les murs des villes, et elle a aussi ses points de ralliement avec des galeries comme par exemple la V1 gallery, Ruttkowski;68, New Image Art, HVW8, Slow Culture… Il y en a d’autres évidemment mais n’oublions surtout pas notre préférée, la Alice Gallery.

 

     Comment ne pas citer la Alice Gallery d’ailleurs car Raphaël Cruyt et Alice Van Den Abeele, le couple à la tête de l’espace bruxellois, fait partie de l’équipe à l’origine du MIMA. C’est Michel et Florence de Launoit, deux autres passionnés et activistes de l’art contemporain qui leur ont proposé de mettre en oeuvre le projet avec eux. Disons quelques mots sur le lieu: il prend place dans les anciennes brasseries Belle-Vue, un lieu emblématique de Bruxelles, qui se trouve d’ailleurs à peine à quelques centaines de mètre de la Alice Gallery (oui vous allez pouvoir vous faire une journée complète avec les expos à la galerie et à Encore Brussels leur nouvel espace juste à côté et les expos au MIMA). Le bâtiment offre 1300m2 sur 4 étages: il y a un espace de projection pour les films, le dernier étage est consacré aux workshops et les autres étages sont occupés par la collection permanente et les expos temporaires.

 
Mima Opening  - 4

Mima Opening  - 1 

      L’expo permanente présentera des oeuvres de la collection du musée, qui comporte notamment des travaux de Swoon, Escif, Katsu, Faile, Barry Mcgee, Ari Marcopoulos, Parra, Todd James, Invader, Maya Hayuk, Boris Tellegen, Fuzi UV TPK… (on vous a mis quelques-unes des oeuvres en photo, des pièces magnifiques comme vous pouvez le constater). Le MIMA sera à la fois le témoin et l’acteur de ce mouvement artistique qui a débuté avec le nouveau millénaire, car outre les multiples activités qui vont s’y dérouler (performances musicales, ateliers, conférences), il sera aussi créateur d’expositions temporaires. Parlons d’ailleurs de celle qui va débuter avec l’ouverture du musée, City Lights. Curatée par Raphaël Cruyt et Alice Van Den Abeele, City Lights va réunir 5 artistes américains qui ont, par leurs réalisations dans la rue et les musées, illuminé le coeur de la ville et aussi celui de ses habitants. On vous lâche les noms histoire de mettre aussi quelques lumières dans vos yeux: City Lights réunira Swoon, Maya Hayuk, MOMO et le duo FAILE.

 
mima-affiche
 

        Bon vous l’aurez compris, Bruxelles, encore un peu plus qu’avant, va devenir un passage obligé pour les passionnés que nous sommes. Pour les plus impatients, on vous rappelle la date d’ouverture: le MIMA ouvrira ses portes le 24 mars à 10h, pour plus d’infos voici le site, le facebook, l’instagram et on vous a aussi mis quelques détails pratiques ci-dessous. A noter que les plus impatients d’entre vous seront recompensés car pour le premier weekend d’ouverture le tarif sera réduit pour tous!

 
 
 

Exposition ‘City Lights’ du 24 mars au 28 août 2016
 

Adresse: 33 Quai du Hainaut, 1080 Bruxelles, Belgique
 

Horaires du Musée: Ouvert du Mercredi au Dimanche de 10h00 à 18h00
 

Fermé le lundi, mardi et le mois de Janvier
 

Prix Public: 9,5€ – Reduction: 7,5€ – Ecoles: 5€

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Art par jerem. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *