Sickboy – A Small Matter of Life and Death @ Galerie Le Feuvre

a-small-matter-of-life-and-death-19

      L’artiste anglais Sickboy est de retour à la Galerie Le Feuvre pour une nouvelle exposition personnelle, sa deuxième dans le lieu parisien. On vient de se rendre compte que ça se termine déjà ce dimanche alors on vous en parle rapido histoire que vous soyez au courant et que vous ayez le temps d’y passer si ce n’est pas déjà fait.

a-small-matter-of-life-and-death-1

      Ce nouveau solo show s’intitule A Small Matter of Life and Death et c’est donc son personnage de cercueil souriant qui est mis à l’honneur. Tout d’abord c’est l’occasion pour Sickboy de sortir une version exclusive de sa sculpture en résine Life & Death, qui reprend le dit cercueil ici dans variante de couleur rose flashy (il y en a déjà un jaune et un bleu glacial). Pour info cette version parisienne n’est éditée qu’à 10 petits exemplaires et on peut les voir accrochés sur l’un des murs de la galerie. Un peu plus loin, on se retrouve nez à nez avec le même personnage cette fois en beaucoup plus grand.

a-small-matter-of-life-and-death-22 a-small-matter-of-life-and-death-4

      Pas de grande installation comme on a pu en voir ailleurs mais ne faisons pas la fine bouche la grande sculpture est bien cool et Sickboy a aussi peint un long mur, noir brillant sur noir mat, l’effet est toujours réussi surtout que ça fait ressortir merveilleusement bien les yeux et la bouche rouge de son Supernature Heart qui est accroché dessus. Ce Supernature Heart est une autre édition en volume que l’artiste, elle avait été dévoilée pour la première fois lors de son show Supernature l’an passé toujours chez Le Feuvre. C’est une sculpture bas-relief en plastique découpé et gravé qui reprend un autre de ses fameux personnages, son coeur à 3 yeux inspiré par le travail de Keith Haring et Robert Crumb. Cette édition n’est pas nouvelle certes mais le rendu a l’air toujours aussi beau.

a-small-matter-of-life-and-death-23 a-small-matter-of-life-and-death-8

      Ce Supernature Heart, on le retrouve aussi dans la plupart des toiles de l’exposition. C’est toujours aussi bien exécuté, hyperpropre, très coloré avec un mélange souvent de bleu et de couleurs très chaudes. On peut noter une petite évolution dans le sens où il y a moins de petits détails (c’est toujours très détaillé ne vous inquiétez pas) et les personnages deviennent plus gros, c’est plus dynamique aussi. On notera aussi quelques monotypes dans lesquelles Sickboy s’est essayé à quelques abstractions colorées avec comme fond la silhouette de son personnage en forme de coeur. Est-ce l’influence de quelques autres parisiens avec qui il a partagé le studio cet été? Peut-être, en tout cas c’est plutôt réussi et on en redemande. A voir dans les photos qui suivent.

a-small-matter-of-life-and-death-6 a-small-matter-of-life-and-death-21 a-small-matter-of-life-and-death-24 a-small-matter-of-life-and-death-15a-small-matter-of-life-and-death-7 a-small-matter-of-life-and-death-9 a-small-matter-of-life-and-death-2 a-small-matter-of-life-and-death-12 a-small-matter-of-life-and-death-16 a-small-matter-of-life-and-death-20 a-small-matter-of-life-and-death-17 a-small-matter-of-life-and-death-13

All pics courtesy of Galerie Le Feuvre.

 

Sickboy – A Small Matter of Life and Death @ Galerie Le Feuvre

Jusqu’au 1er octobre 2016 à Paris.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *