Ryan Travis Christian – This Shit is for the Birdies @ Western Exhibitions

      L’artiste américain Ryan Travis Christian revient pour la troisième fois à la galerie Western Exhibitions pour présenter une nouvelle exposition personnelle intitulée This Shit is for the Birdies. A l’aide notamment de nombreux dessins sur papier inspirées par les premiers cartoons américains, il s’attaque à de nombreuses questions politiques et il y a de quoi faire en ce moment.

      Mis à part quelques peintures sur toiles, la grande partie de l’exposition s’articule autor d’un accrochage de petits dessins (un peu moins grand que du A4) au graphite sur papier. Le papier utilisé est d’ailleurs d’apparence un peu usée pour coller à l’imagerie cartoon noir et blanc que l’artiste utilise pour distiller ses messages. En effet Ryan Travis Christian dessine , au graphite et avec beaucoup de talent, des scènes mêlant différents personnages cartoons qu’on croirait tout droit sortis des réalisations d’Ub Ivers, de Myron « Grim » Natwick ou encore des productions des Studio Fleisher. Sauf qu’ici, on sent bien qu’il y a anguille sous roche, des petits détails nous montrent bien que ces dessins ne sont pas si innocents et enfantins. Certains à l’époque ne l’étaient pas non plus et ici de nombreux thèmes sont abordés, économiques et sociétales: depression, lutte des classes, immigration, rêve américain, etc.. Chacun des personnages est souvent emprunt d’une symbolique particulière mais pour autant ces dessins cartoons gardent leur côté fun et comique, quoiqu’un peu teinté de violence aussi. Lorsqu’un personnage se fait écraser la tête par un éléphant, celle-ci ne reprend pas sa forme comme dans un Tom & Jerry.

      Nous vous avons aussi évoqué la présence de quelques peintures et le rendu est pour celles-ci relativement différent. Alors que pour ses dessins réalisés au graphite tout est en tons de gris, pour ses peintures Ryan Travis Christian utilise un contraste beaucoup plus marqué en du noir et du blanc titane. Ses oeuvres là sont également beaucoup plus graphiques, l’artiste usant d’effets d’optiques et de motifs répétés, on pense alors au travail de certains artistes japonais, eux aussi inspirés par la culture de la bande dessinée et de l’animation, comme Hiroshi Iguchi ou encore Tomoo Gokita. Ryan Travis Christian montre à nouveau une belle maitrise technique et cette autre série d’oeuvres avec une esthétique plus contemporaine voir digitale est assez hypnotique. Tout ceci est à découvrir avec le reste de notre recap ci-dessous.

   

All pics courtesy of Ryan Travis Christian & Western Exhibitions

 
 

Ryan Travis Christian – This Shit is for the Birdies @ Western Exhibitions

Jusqu’au 8 avril 2017 à Chicago, Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *