Recap: Guy Yanai – Fox Hill Road @ Rod Barton Gallery

Guy Yanai - Fox Hill Road - 18

 

       Mardi dernier, la chance était avec nous: juste à côté du vernissage de la nouvelle expo d’Eddie Martinez se déroulait celui de Fox Hill Road, premier solo show de Guy Yanai dans la nouvelle galerie bruxelloise de Rod Barton. Nous suivons l’artiste israëlien depuis quelque temps et c’est avec grand plaisir que nous avons pu voir ses peintures de nos propres yeux.

 

Guy Yanai - Fox Hill Road - 17
 
      A l’âge de 7 ans, Guy Yanai a déménagé de son quartier d’Haifa natal pour se rendre dans la banlieue de Boston aux Etats-Unis. L’intitulé de l’exposition porte le nom de la rue dans laquelle il a atterri et où il est resté durant 4 ans. Un sacré changement de décor pour l’artiste qui passa ainsi brusquement des paysages méditerranéens de la ville côtière d’Haifa aux lotissements modernes et carrées de la banlieue américaine. Ce contraste on le retrouve dans les peintures présentées ici avec ces maisons de Fox Hill Road qui font face à la vieille ville d’Arrezo. Celle-ci est située en Toscane mais ses traits se confondent avec ceux de Jerusalem comme dans les fresques de Piero della Francesca qui se trouvent sur les murs de la chapelle Bacci d’Arrezo (l’artiste s’en est d’ailleurs inspirées).

 

Guy Yanai - Fox Hill Road - 13 Guy Yanai - Fox Hill Road - 11
 
   D’autres peintures représentent des plantes. Elles, sont récurrentes dans le travail de Guy Yanai. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas forcément les siennes mais des plantes qu’il a photographiées durant ses voyages (ici ce sont celles de l’Hotel Regina du quartier Cimiez à Nice) ou encore celles de photos qu’il a trouvées ailleurs. L’artiste photographie énormément, simplement, avec son smartphone, pour capturer des souvenirs. Pourtant, des souvenirs de son enfance passée à Fox Hill Road, il n’en a pas beaucoup; les photos des maisons qu’il a utilisées pour ses peintures, il les a récupérées sur Google Street View. Mais peu importe car Guy Yanai ne cherche pas à retranscrire ces souvenirs de manière figurative mais plutôt de manière émotionnelle.

 

Guy Yanai - Fox Hill Road - 2 Guy Yanai - Fox Hill Road - 3

 

      Comme il le dit lui-même, ses peintures aux couleurs vives, avec l’utilisation récurrente de ce rose couleur bonbon sucré peuvent semblaient joyeuse de prime abord. Il y aussi cette manière de peindre, tout en ligne, les coups de pinceau s’étendant souvent sur toute la largeur de la toile et donnant cet aspect crémeux de la peinture étalée sur la toile de lin. L’esthétique des peintures de Guy Yanai nous mettent en confiance, dans une certaine douceur visuelle, mais c’est finalement pour mieux nous prendre en embuscade. En effet avec leur traits sommaires les peintures de l’artiste deviennent universelles, prenant la forme des souvenirs de chacun. Résonnant ainsi avec notre propre vécu, elles font ressortir alors des émotions diverses de notre mémoire. Pour Guy Yanai c’est cet isolement, cette tension qu’il a vécu suite à ce déménagement brusque à Fox Hill Road, dans un lieu étranger, froid et non familier alors que d’autres peintures pourront lui évoquaient des moments plus radieux. En espérant que cela vous ai donné envie de tomber vous aussi dans le piège tendu par les oeuvres de l’artiste. L’expo est visible jusqu’au 28 mai prochain.

 

Guy Yanai - Fox Hill Road - 8 Guy Yanai - Fox Hill Road - 10Guy Yanai - Fox Hill Road - 9Guy Yanai - Fox Hill Road - 16Guy Yanai - Fox Hill Road - 5Guy Yanai - Fox Hill Road - 6Guy Yanai - Fox Hill Road - 7Guy Yanai - Fox Hill Road - 12Guy Yanai - Fox Hill Road - 15Guy Yanai - Fox Hill Road - 14Guy Yanai - Fox Hill Road - 1

 
 
 

Guy Yanai – Fox Hill Road @ Rod Barton Gallery

 
Jusqu’au 28 mai 2016 à Bruxelles
 

Guy Yanai - Fox Hill Road - 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *