R.I.P. Adam Yauch / MCA

04 Mai 2012. Jour de deuil. Adam Yauch, aka MCA est parti.

 

Comme beaucoup d’entre nous, vous avez sûrement grandit aux sons des Beastie Boys. Ecrire sur eux n’est pas une mince affaire tellement leur univers est fourni et dense. Alors écrire uniquement sur l’un d’entre eux…

 

Bassiste autodidacte, tout commence en remplaçant Jeremy Shatan (qui plus tard prendra la célèbre photo en cover de l’album Paul’s Boutique) dans un groupe de punk hardcore expérimental, The Young Aborigines. Il était alors composé de Mike Diamond (futur Mike D), de Kate Schellenbach (qui se fera virer bien plus tard du groupe à la demande de Rick Rubin) et de John Berry (qui quittera le groupe et sera remplacé définitivement en 1983 par Adam Horovitz, futur AD Rock). Ce groupe d’ados évoluera et finira par changer de nom pour devenir les Beastie Boys.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1985, premier single du groupe. She’s On It, deuxième sortie du jeune label Def Jam de Rick Rubin, puis tournée en première partie du Like a Virgin Tour de Madonna.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite nous la connaissons, elle fait partie de la légende. License to Ill fin 1986, album de hip hop le plus vendu des 80’s et la vidéo de « Fight for you right » qui exprime les états d’âme de toute une génération.

 

 

Pourtant il n’était pas facile pour un groupe de blancs et qui plus est juif de s’imposer dans le milieu du hip hop au milieu des années 80. Mais leurs performances scéniques, leur attitude respectueuse envers les « anciens » (qu’ils inviteront parfois lors de leurs concerts), leur humour et surtout leur sincérité les imposeront dans ce milieu. Au point de faire des tournées communes avec les RUN DMC, alors groupe phare new yorkais, référence de ce jeune mouvement. Ils en feront leurs poulains tant la similitude artistique est grande.

 

http://www.youtube.com/watch?v=afw22I-9wtQ&feature=player_embedded

 

Dès leur premier album, ils nous montrent leur ouverture d’esprit, leur humour graveleux et hyper référencé et surtout une attitude de joyeux branleurs qu’ils conserveront jusqu’au bout.

 

Mais deux choses vont marquer le groupe, plus particulièrement MCA.

 

Avant de faire parti des Beastie Boys, AD Rock jouait dans le groupe The Young and the Useless où Dave Scilken était le chanteur. Adam Horowitz se partageait entre les deux groupes avant de choisir définitivement celui qui lui amena le succès. Les groupes entretenaient de très bons rapports entre eux, on peut même voir Dave Scilken au début de la video Fight for Your Right,  où il est la victime de MCA qui lui pique sa bière et lui jette au visage ; ou même le voir cité dans la chanson Looking Down the Barrel of a Gun (« Coordinating chimp is my man Dave Scilken »). On retrouve d’ailleurs des images de Scilken dans ce clip, car il etait aussi un graffeur avec sa petite notoriété sous le blaze de Shadi.

Lorsqu’il décède en 1991 d’une overdose, cela les affecte particulièrement, les emmenant à se poser des questions sur leur mode de vie et ses excès. MCA écrira : « It’s hard to know what to do when you love someone whose drug problem is out of control ».

Ils lui dédiront quelques chansons notamment Instant Death et Live Wire.

 

Ainsi, MCA se calme, comme le reste du groupe. Il commence à se sensibiliser à certains aspects du bouddhisme. Puis lors d’un trekking au Népal en 1992, il prend conscience de la répression chinoise au Tibet. Cela le marquera profondément. Il s’engage alors politiquement contre cette répression. Tout d’abords en créant le Milarepa Fund, un mouvement à but non-lucratif pour l’indépendance tibétaine puis avec le groupe en organisant les Tibetan Freedom Concerts où des groupes comme Rage Against the Machine, Björk, KRS One, Beck jouèrent. Ils furent les plus gros concerts des années 90 avec régulièrement plus de 100 000 spectateurs. Ce fut l’une de ses plus grande fiertés.

 

C’est ainsi qu’il devient bouddhiste et végétarien. Ces influences se retrouvent principalement dans l’album Ill Communication avec des morceaux tels que Shambala et Bodhisattva Vow.

 

 

A partir de ce moment là, les Beastie Boys ne sont plus un groupe d’ados attardés. Ils continuent et continueront à faire les cons sur scène, dans leurs clips, sur les plateaux télé mais derrière tout ça il y a un véritable engagement politique, dont l’origine est MCA. Il commence à prendre un peu plus d’influence dans le groupe, à sa manière, discrète.

 

Car jamais il ne se met en avant. La preuve en est lorsqu’il réalise des clips pour le groupe. Ce n’est pas sous son nom mais sous le pseudonyme et alter-égo Nathanial Hörnblowér.

Car ce n’est pas seulement un blaze parmi tant d’autres, mais aussi un personnage comme seuls les Beastie Boys peuvent en créer. Ce suisse exentrique, perturbât même les MTV Awards en 1994 lorsque Everybody Hurts de REM gagna le prix de la meilleure vidéo de l’année et monta sur scène pour exprimer son désaccord et tout le bien qu’il pensait de Spike Jonze et du clip Sabotage.

 

http://www.youtube.com/watch?v=MJsecXTJ74M

 

Ce qui mit Spike Jonze dans l’embarra mais qui plus tard cita Nathanial Hörnblowér comme l’un de ses premiers mentors dans le monde du cinéma.

Sous ce pseudonyme, Adam Yauch réalisa une douzaine de clips, tous plus barrés les uns que les autres, dont certains furent récompensés tels Intergalatic ou plus récemment Make Some Noise.

 

 

 

Il créa aussi la société de production Oscilloscope Laboratories avec son ami David Fenkel. Il y réalisa Gunnin’ for #1 Spot en 2008, documentaire sur un tournoi de basket ou Awesome; I Funckin’ Shot That! sorti en 2006, projet qu’il a imaginé après une discussion avec un fan dans les rues de New York.

Il produira de nombreux films et documentaires avec sa société. Nous pouvons citer Exit Through The Gift Shop: A Banksy Film de Banksy ou  Beautiful Losers de Aaron Rose.

 

 

 

Puis le 20 juillet 2009, il annonce qu’il a un cancer des glandes salivaires. Alors que le dernier album du groupe devait sortir 2 mois plus tard, il retardent sa sortie et annulent tous les concerts prévus. L’album finalement sortira en avril 2011, mais MCA fera très peu de promotion, même s’il annonce sa guérison.

 

Et ultime honneur fait à ce groupe de légende, le 14 Avril dernier, ils sont intronisés au Hall of Fame. Malheureusement, MCA n’a pas pu se rendre sur place et les deux autres membres ont lu une déclaration à sa place.  Il eu ensuite un « tribute » concert mémorable en leur honneur avec The Roots, Kid Rock…

 

 

 

Et pour terminer cet article, j’ai juste envie de faire un copier / coller des toutes premières paroles que j’ai entendu de MCA, qui laisse derrière lui une femme, Dechen Wangdu et une fille de 14 ans Tenzin Losel.
“I want to say a little something that’s long overdue/the disrespect to women has got to be through/to all the mothers and sisters and wives and friends/I want to offer my love and respect to the end.”
Sure Shot

 

 

En bonus sans doute la dernière interview filmée par une équipe de télé française.

Cela résume bien ce groupe si important et atypique et c’est de cette manière que l’on se rappellera de MCA.

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qU0qe99kgtQ#!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *