Peter Saul – Fake News @ Mary Boone Gallery

      Alors qu’il vient toujours de clore une grande exposition monographique au Schirn Kunsthalle de Francfort, Peter Saul revient dans l’actu avec une nouvelle exposition personnelle intitulée Fake News et a ouvert la semaine dernière à la Mary Boone Gallery. Le titre fait référence aux Fake News de Donald Trump, ces fausses informations que propagent selon lui les médias à son propos. 

      Ainsi Donal Trump rejoint la longue liste des présidents américains peints et caricaturés par Peter Saul: dans le désordre Reagan, Bush, Nixon aussi. L’artiste américain tout au long de son oeuvre n’aura cessé de s’engager politiquement, on se rappellera notamment ces fameuses peintures contre la guerre du Viêt Nam. Il a mis du temps à s’attaquer au 45ème président des Etats-Unis mais comme il a pu le dire dans des interviews, le critiquer était devenu quelque chose de normale, alors que ses oeuvres politiques précédentes avaient à l’époque un côté beaucoup plus irrévérencieux, à l’encontre des règles de l’Art. Force est de croire que les nombreux événements qui ont étayé les débuts de Trump ont poussé l’artiste à lui consacrer plusieurs de ses nouvelles peintures. Dans Quack-Quack Trump ou encore Donal Trump in Florida, Trump s’agite dans des situations où il est ridiculisé, et dans laquelle l’artiste distille plusieurs attaques à coup de métaphores.

      Dans le prolongement de ces peintures mettant en scène Donal Trump, Peter Saul consacre aussi quelques peintures sur des sujets au travers desquels la bêtise du président s’illustre comme par exemple le réchauffement climatique, avec la peinture Global Warming, the Last Beer. Là encore la composition est dense, et les différents personnages cartoonesques  présents sur la toile se font telescoper dans une même scène les différents signaux de la catastrophe annoncée. Peter Saul fait référence aussi au tristement fameux mur que Trump veut ériger à la frontière mexicaine, pour cela il replonge dans l’historie des Etats-Unis pour peindre Return to the Alamo, une version gore et grotesque de la bataille qui avait vu s’affronter texans et mexicains lors de la révolution texane au 19ème siècle.

      Les 4 peintures consacrées à l’ère Trump sont superbes et s’étalent chacune sur un même format d’environ 3 mètres sur 2. De manière un plus légère, Peter Saul présente aussi deux autres peintures dans lesquelles il vient s’amuser quelque peu avec l’Histoire de l’Art. Il nous propose par exemple Nightwatch II, nouvelle version de La Ronde de Nuit de Rembrandt dans laquelle les différents protagonistes ont été remplacés par des canards costumés. Il joue aussi les farceurs avec L’enfant Bleu, chef d’oeuvre du peintre anglais Thomas Gainsborough, qui devient, sous le pinceau de Peter Saul, Blue Boy with Ice Cream Cone.

     L’artiste américain présente donc à nouveau un ensemble réduit de peintures mais Fake News est à n’en pas douter l’une des expos de la rentrée. Voici quelques autres photos.

All pics courtesy of Peter Saul & Mary Boone Gallery

 

Peter Saul – Fake News @ Mary Boone Gallery

du 9 septembre au 28 octobre 2017 à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *