Space Invader "Invaderoma" @ The Lazy Dog

Ce soir  The Lazy Dog nous invitais à découvrir le nouveau livre de l’artiste français Space Invaders, « Invaderoma ».


Au cas où vous n’auriez pas compris le jeu de mot ce livre regroupe l’invasion de la ville connue pour ses fontaines et son Colisée, et accessoirement pour être la capitale de l’Italie (le pays qui a démocratisé le bunga bunga).
Et coïncidence extrême notre Spaceman nationale y a une exposition en ce moment même, à l’espace Wunderkammer jusqu’au 21 Décembre 2010.
En présence de l’artiste vous pouviez feuilleter voire, pour les plus téméraires, acheter son livre ou un print ou deux.
Au vu du catalogue on a envie de demander à quand une invasion spatiale de Paris?
Parce que l’Italie, l‘Angleterre, les États-Unis c’est bien, mais une nouvelle petite expo dans la capitale du vin, du camembert et du béret serait la bienvenue, sacrebleu.

 

LaM – Lille Métropole Musée d’Art Moderne

Vous en avez marre de la hype parisienne, de ces shops et de ces galeries où vous êtes définitivement de trop .
Partons à la visite d’un nouveau lieu, le LaM, qui viens de réouvrir le 25 septembre 2010.
Merci à notre reporter sans frontières, Ludovic Serres, pour ses photos et son idée ©.

Alors, allons rendre visite à nos amis de province communément appelé, les ploucs … Non ! Revenez ! Je plaisante …. Pardon .

Une sculpture de Alexander Calder .

Annette Messager « faire des cartes de France » 2000.

 

Installation de Daniel Buren « la cabane éclatée aux trois peaux » janvier 2000. Impressionnant.

Peintures de Jean Dubuffet.

Barry Flanagan « les boxeurs ». Deux lapins qui boxent sur une croix,. Pourquoi la croix? Ca laisse assez dubitatif sur le message de l’œuvre.

Jean-Michel Sanejouand .

Faites Le Mur

C’est donc le 15 Décembre que sortira le film de la star international du street art : Banksy.

Apparemment le  New York Times a adorer et ce ne sont pas les seuls.
La palme de l’accroche revient aux Inrocks: « Et si c’était un street artist qui incarnait aujourd’hui la rage et le romantisme ».
Je sais pas où ils vont chercher çà aux inrocks mais faut qu’ils se calment. Reconnaissont que c’est assez représentatif de l’image que l’on se fait de ce magazine.
Parce que la « rage », et bien comment dire… Je ne suis pas sur que l’on puisse parler de Bansky comme de quelqu’un qui a la rage…Et pourquoi pas qu’il a la haine aussi, voire que c’est un anarchiste d’ultra-gauche.
Car aussi contestataire que soit son œuvre , il a toujours profité du système.
Les expositions à Los Angeles  avec le tout Hollywood et Angelina Jolie qui achète vos oeuvres, c’est pas super subversif non plus.

Quant au mot « romantique » on ne peut pas faire mieux. On peut y inclure un peu près tout et n’importe quoi, comme le « dynamité » de nos amis de Télérama.

Nonobstant tout ce que je viens de dire, j’espère que nous serons nombreux à aller le voire ce film dans les salles obscures et pas seulement à le télécharger sur internet.

Kaws Toujours

Cette fois pour varier les plaisirs, retrouvons notre ami Brian Donnely en dédicace chez Colette Mère & Fille.
Cette magnifique histoire débute par une matinée pluvieuse, très pluvieuse et très longue, en plein Paris.

Gigi, c’est toi là-bas…. Au temps pour moi je vous l’ai déjà faite hier.
Une très belle photo de Kaws qui tourne la tête,magnifique!
Tremble Robert Doisneau, j’arrive dans le monde de la photographie d’art.

Non, mais sans rigoler. Faut en vouloir pour avoir une doudoune Chevignon comme çà.
C’est beau comme un tapis.

Comme pour l’exposition chez Perrotin personne n’avait oublié son appareil photo.

Un artiste en action. Et un deuxième nuage pour une cliente satisfaite.

Encore un nuage. C’est plus une séance de dédicace, c’est une braderie de cumulonimbus.

Un bendy, à l’ancienne.

Après avoir refusé de faire un chum et une de ses têtes de mort qui le caractérise, on va pas faire la fine bouche.

Toi, mademoiselle, tu vas avoir un jolie nuage et tu ne le sais pas encore.

Trêve de plaisanterie et remercions Colette pour ce petit bonus à l’expo.
Sans elle la street life parisienne serait bien moins amusante,on t’embrasse ma belle.

Kaws "Pay The Debt To Nature" @ Galerie Perrotin

L’artiste américain Brian Donnelly aka Kaws expose à la galerie Perrotin,76 rue de Turenne 75003 Paris.
Il y expose des toiles et des sculptures et blablabla blablabla blablabla…
Bon en tout cas vous avez ratez un moment de comédie artistique et je ne parle pas que de la énième variante de Spongebob vu et revu mille fois.

Dieu merci il y avait d’autres sujets pour se réjouir.

Un bob l’éponge.

Et de deux.

Un autre SpongeBob.

Un BobSponge.

Une vue de la cour intérieur. Ça n’a aucun intérêt mais ça repose les yeux entre deux éponges.

 

Et c’est repartie.

Première variante, l’éponge à 17 000 €.

Seconde variante, L’éponge ronde et la caméra (le point noir en haut à gauche).

Deuxième entracte .

La véritable réussite de cette exposition est sans contestation possible les trois statues représentant son companion 5 years later et ses accomplice en noir et rose.
Mais là encore il y a un grosse impression de déjà vu et d’odeur de réchauffé .

Maintenant, rions un peu.

Vue d’ensemble, tout est normal.

Tiens, la nuit tombe sur la galerie Perrotin.

Ha oui, cette fois il fais vraiment nuit.

Gigi,c’est toi là bas dans le noir ?
Non, c’est la star internationale du street art : Kaws.
Certes j’aurais pu mettre le flash mais ça aurait manqué d’authenticité et ça aurait été beaucoup moins drôle aussi.

Sinon un petit lien vers le site de la MJC que j’ai trouvé amusant et fort à propos .
« Il y a quelques chose de pourri au royaume de Donelly. » W. Shakspeare

Os Gemeos – Viva La Revolucion

C’est noël avant l’heure grâce aux éditions Iconoclast.
Après vous avoir offert la possibilité d’acquérir un poster de Ryan McGinness pour la somme astronomique de 0,01$.
Cette fois, c’est un poster des Os Gemeos,le fameux « don’t believe the hype » que les frangins avaient peint sur un mur du Horton Plaza lors de leur exposition « Viva La Revolucion » au musé d’art contemporain de San Diego.
Et bonus, Iconoclast nous annonce une prochaine sortie concernant JR (y a des fans) mais surtout, encore une collaboration avec Ryan McGinness (cet homme est un Dieu), on n’en peut déjà plus d’attendre.

Tilt Vous parle

Pour finir cette semaine revenons sur l’exposition de Tilt à la galerie Celal.
Un petit entretien et quelques photos.

Discretos un petit majeur tendu.

Cocktail dinatoire by Adidas.

In full effect.

Moquette vandale.

Gagosian @ La Fiac 2010

C’était sans conteste l’attraction principale de la foire.
Le stand Gagosian et son service d’ordre privé, ses toiles d’artistes superstar et surtout la vente de l’intégralité  des œuvres.

I Love You So – Cassius

Je ne vais pas vous faire le coup de la nostalgie une nouvelle fois, mais quand même.
En écoutant le nouveau Cassius je ne peut m’empêcher de penser  à un magasin de disques vinyles rue Keller  à Bastille et le maxi 45 « Foxxy ». A Étienne de Crecy période pré-superdiscount. A
Trankilou et son escalope de dingue. « Ô temps suspends ton vol »…

… lire la suite …

Tilt : Message À Caractère informatif

Tilt vous parle des bubbles girls et de ses fantasmes de chambre d’hôtel défoncée .

… lire la suite …

Vidéos Coquines

Évidement ce ne sont pas des vidéos olé-olé mais bon, on est prêt à tout pour attirer le chaland.
Deux installations venant de Slick 2010.

… lire la suite …

Fiac Paris 2010

Load more