Pablo Tomek – Workers Game @ Mini Galerie

Workers Game - 31

 

       Le nouvel artiste invité à venir exposer son travail à la Mini Galerie n’est autre que le français Pablo Tomek. L’artiste, fameux membre du PAL crew, présente sa toute dernière exposition personnelle, Workers Game. Le game dont il est question ici, ce n’est pas celui du graffiti, mais celui des ouvriers qui recouvrent les vitrines de blanc de Meudon avant les travaux. Dans leur badigeonnage, l’artiste voit une sorte d’expressionisme abstrait et il s’est emparé de leur technique à l’éponge, pour la développer et créer ces nouvelles oeuvres, dans la continuité de ses derniers travaux.


 

Workers Game - 2 Workers Game - 5
 
    Au travers de l’exposition de Tomek, on imagine ces ouvriers, éponge à la main, se prendre au jeu et se laisser aller à des improvisations artistiques, s’échappant le temps d’un instant de leur dur labeur. L’improvisation, la spontanéité, c’est le moteur de Tomek, qui laisse sa main guidée par l’impulsion dessiner ces écritures abstraites qui viennent remplir le cadre. De la même manière, les associations de couleur se construisent au fur et à mesure, oui des couleurs car cela fait longtemps que Tomek a laissé de côté le blanc de Meudon. Il a développé une technique particulière dans laquelle il mêle de la peinture noire et une peinture colorée, on a l’impression de voir des images en négatif et le rendu est assez fou. Pour la série Workers Dream il a utilisé justement des couleurs très acidulées, les peintures ainsi réalisées sur plexiglas sont comme les rêves hallucinogènes d’un ouvrier artiste sous stupéfiant.

 

Workers Game - 32 Workers Game - 34
 
       Mais l’exposition s’articule autour de séries de travaux très différents et surtout très originaux. En effet Pablo Tomek présente des oeuvres réalisées toujours à l’éponge mais pour la première fois sur toile. Elles sont d’ailleurs très particulières: la série d’intitule Tarblack, probablement référence à la peinture du même nom, et elles ont été faites à la seule peinture noire à même la toile brute. L’artiste a comme pour ainsi capturé les traces laissées par l’éponge, comme dans une sorte de peinture fossile. D’autres travaux tout aussi inédits sont également visibles, l’artiste a réalisé quelques expérimentations basées sur des photos. Il y a par exemple ces impression digitales, d’installations sur un fond vert pétant, ou, encore plus étonnants, ces travaux hybrides intitulés Tarp. Le tarp c’est une espèce de bâche et c’est justement ce qui vient recouvrir des photos des graffitis de Tomek, qu’on devine sous le plastique translucide. Cette fois, c’est le graffeur qui devient ouvrier, et on ne peut s’empêcher de penser aux membres du PAL crew qui viennent souvent peindre en plein jour, avec leurs combinaisons de peintre pour mieux passer inaperçus.

 

Workers Game - 33 Workers Game - 38 Workers Game - 24
 
      Avec Workers Game, Pablo Tomek continue de développer de façon fort intéressante cette direction prise actuellement par son travail. Si vous aimez sachez que ça reste très abordable niveau prix, et si ça reste quand même trop cher pour vous la Mini Galerie a édité un print, Yellow Sponge, dispo ici et visible dans la série de photos ci-dessous.  L’expo est visible jusqu’au 28 mai prochain, ça vous laisse le temps d’organiser une petite sortie à Amsterdam pour découvrir l’exposition en vrai.

 

Workers Game - 1 Workers Game - 4 Workers Game - 30 Workers Game - 36Workers Game - 35 Workers Game - 16Workers Game - 25 Workers Game - 37 Workers Game - 22 Workers Game - 28   Workers Game - 15  Workers Game - 11 Workers Game - 21 Workers Game - 12

All pics courtesy of Pablo Tomek & Mini Galerie

 
 
 
Pablo Tomek – Workers Game @ Mini Galerie
 

Jusqu’au 28 mai 2016 à Amsterdam.
 
 

Workers Game - 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *