Opening: Art is Comic @ MIMA

      Vendredi dernier avait lieu le vernissage de Art is Comic, la nouvelle exposition au MIMA. Ce n’est que la troisième dans le tout jeune musée bruxellois, mais c’est déjà devenu pour nous une habitude, et surtout un rendez-vous que l’on attend avec une impatience non mesurée. La découverte du line-up de cette nouvelle exposition collective nous avait fait, à elle seule, trépigner de joie, et cette joie ne sera pas retombée d’un poil lors de notre visite de l’expo désormais ouverte jusque la fin d’année.

      Commençons par les artistes réunies ici, ce sont tous des maitres de l’humour ayant chacun leurs techniques et styles favoris: peinture, dessins , BD, sculptures, dessins animés sont autant de moyens dont ils se servent pour nous ravir les yeux mais aussi pour nous faire rire et souvent réfléchir. La dream team est composée de Joan Cornellà, Jean Jullien, Husk Mit Navn, et la Belgique est représentée en force avec Mon Colonel & Spit, Brecht Evens et Brecht Vandenbroucke. Ce dernier aura aussi joué le rôle de curateur aux côtés d’Alice Van Den Abeele et Raphaël Cruyt. Beaucoup de ces artistes sont très suivis sur les réseaux sociaux, régalant leurs followers de posts quotidiens, on les croise souvent aussi dans les magazines ou sur des tshirts qu’ils illustrent de leurs traits d’humour. Cependant du fait de leur travail d’illustrateur, de dessinateur, même s’ils sont exposés dans des galeries ils ne sont pas encore consacrés par les musées comme peuvent l’être d’autres artistes contemporains. Et c’est bien là l’un des rôle du MIMA que d’offrir un espace d’exposition à ces artistes dont le travail s’inscrit dans une culture de son temps, une culture 2.0 moins académique mais tout aussi enthousiasmante.

      Cette fois-ci, l’intégralité du MIMA est consacrée à l’exposition temporaire, afin d’offrir un maximum d’espace aux artistes conviés. Chacun d’entre eux en a profité pour imaginer des installations étonnantes, on a beau suivre leur travail de près, on a été de surprise en surprise durant notre visite, les artistes et le trio de curateurs avaient bien caché leur jeu jusqu’à la dernière minute. Comme pour nos précédents posts consacrés au MIMA on a volontairement pris le parti de ne montrer que quelques photos, pour que vous puissiez découvrir l’ensemble de l’expo par vous même. Art is Comic est visible jusqu’en fin d’année, ça vous laisse largement le temps de programmer un petit séjour dans la capitale belge.

      Une poignée de photos donc mais quelques mots néanmoins sur ce que vous verrez. Nous avions bien aimé tout d’abord l’idée de cette galerie vidéo dans laquelle on peut voir une compilation du travail de chaque artiste, qui rappelons sont habitués, à partager leurs oeuvres via internet et nos écrans, ça permet à la fois de se remettre en mémoire leur talent mais aussi de se rendre, en découvrant le reste de l’expo, ô combien il est à l’étroit dans l’écran de notre smartphone. Dès l’escalier ce sont les personnages de Husk Mit Navn qui vous accueilleront et ils nous suivront jusqu’à votre arrivée sur le lieu de son installation. Outre l’étonnement ce sera aussi comme une révélation car cette foule de personnages que vous avez découvert lors de votre montée dans l’escalier prendre alors un sens nouveau. Les artistes d’Art is Comic ont une imagination débordante et il suffisait de voir pour s’en rendre compte le français Jean Jullien à l’oeuvre le soir du vernissage, en train de dédicacer des livres et réalisant en live des dessins personnalisés pour chacun. D’ailleurs, nous avions toujours rêvé que Jean Jullien et Husk Mit Navn collaborent ensemble et le MIMA l’a fait, ils ont en effet réalisé ensemble une pièce où chacun peut dessiner à son tour et accrocher ses oeuvres au mur aux côtés des personnages des deux artistes. Pour la petite anecdote, un fameux comique belge était présent lors du vernissage, Stéphane De Groodt, et il a fait lui aussi un petit dessin, hommage à Nabila et son Allo Quoi?  (rappelez vous la scène mémorable entre les deux).

      Ce qui est très réussi aussi dans l’expo Art isComic, c’est que tous les genres d’humour son représentés. Prenons pour exemple les derniers étages: Jean Jullien propose une installation composée d’un ensemble de sculptures en métal, dans la même lignée que celles qu’il avait réalisées pour l’expo Flat Out, en collaboration avec un artisan gantois.  Cette installation est l’une des attractions du show, une vrai machine à selfie et juste après vous enchainez avec celle de Joan Cornellà, qui lui aussi nous parle (entre autres) des selfies mais cette fois avec un humour noir et parfois même très dérangeant. Vous pourrez aussi découvrir dans la partie consacrée à l’artiste espagnol une compilation inédite de dessins animés reprenant ses planches les plus fameuses.

      Comme Joan CornellàBrecht Evens et Brecht Vandenbroucke utilisent aussi la bande dessinée pour s’exprimer. Brecht Evens présente ici des planches de son prochain ouvrage,The City of Belgium, et vous pourrez aussi feuilleter une reproduction de son carnet de notes et de croquis. Les planches originales sont superbes, le travail à l’aquarelle, les couleurs et les lumières qui donnent vie à cette ville grouillant de personnages sont vraiment magnifiques. Les fans qui ont déjà les bouquins précédents de l’artiste belge seront aux anges avec cette avant première. Brecht Vandenbroucke quand à lui présente un best of d’originaux de ses meilleures illustrations et comic strip mais aussi des peintures inédites et une énorme installation réalisée pour l’occasion. L’artiste belge s’attaque à tous les travers actuels de notre société et on adore son humour acerbe. Au fil des années il a vraiment réussi à imposer un style bien à lui, entre le caustique et l’absurde, avec aussi beaucoup de métaphores.  On retrouvera aussi avec plaisir le personnage star Shady Bitch,  héros de comic strips qui paraissent dans le magazine Society. On aimerait d’ailleurs beaucoup que l’artiste publie une recueil de ses aventures. Si vous voulez en savoir un peu plus sur Brecht Vandenbroucke on vous invite à lire cet entretien réalisé par Knotoryus.

      Nous terminons par une autre grosse claque de l’expo, l’installation du duo Mon Colonel & Spit. Nous avions croisé Mon Colonel lors de l’expo Cera Max #1 et il nous avait dit qu’ils allaient dévoiler plusieurs dizaines de nouvelles sculptures et de dessins. Mais si on s’attendait à voir autant d’oeuvres on ne s’attendait pas du tout à voir autant de nouveauté dans leur travail. En ce qui concerne les sculptures, nous pouvons découvrir de nouvelles peintures émaillées sur vases, à l’instar de ceux qu’on avait pu voir auparavant, le duo est venu les recouvrir de pensées, de citations, de dessins tout azimut. Le thème ici, et c’est le même pour l’ensemble de leur installation, c’est de revenir sur 40 ans d’existence, les moments qu’ils ont vécus depuis leur enfance, les personnages aussi qui les ont marqués. Justement sur un mur sont réunis une quarantine de portraits sur papier, des portraits de personnalités fictives ou réelles qui ont marqué toute notre génération (là on parle évidemment à ceux qui approchent ou on dépasser la quarantaine). Ils sont tous là: Agassi, Grace Jones, Magnum, Mister T, .. grosse séquence nostalgique jouissive. Niveau sculpture c’est tout aussi fou, on retrouve plusieurs des ces icônes sur des vases mais il n’y a pas que des vases, le duo a aussi travaillé sur des sculptures avec une liberté totale. Aidés par l’Atelier Biscuit puis par quelques expertes liégeoises, le duo a réalisé entre autres une série de masques africains bien débiles, un autoportrait composé de différents éléments à la manière de ce que peut faire Eric Croes, un Snoopy allongé tout en grès, reprenant l’une de leurs fameuses peintures, il y aussi toute une étagère de vases en formes de têtes de personnages, modelés à la main et là encore très étonnants.

      On se répète mais même si on a pris la tonne de photos, nous n’en partagerons qu’une poignée histoire que vous vous preniez la même claque que nous en découvrant tout ça par vos propres yeux. Sachez aussi que pour les collectionneurs il y a plusieurs éditions tirées de l’expo qui sont disponibles au shop, vous y trouverez aussi certains bouquins des artistes présents et des tshirts toujours très sympas, notamment ceux pour les enfants.

      Pour rappel Art is Comic est visible jusqu’à fin décembre 2017, nul doute aussi que durant cette période le MIMA devrait organiser quelques événements autour de sa nouvelle expo (il y a déjà une nocturne de prévu le 6 juillet prochain), gardez un oeil sur leur facebook.

Art is Comic @ MIMA

Jusqu’au 31 décembre 2017 à Bruxelles, Molenbeek.

avec Brecht Vandenbroucke, Joan CornellàBrecht Evens, Jean Jullien, Husk Mit NavnMon Colonel & Spit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *