Niark1 – Les Yeux Etranges @ Sergeant Paper

      Vous avez encore jusqu’à fin de cette semaine pour aller plonger votre regard dans Les yeux étranges de Niark1, sa dernière exposition en date chez les gens de Sergeant Paper. Au programme de cette expo, une plétore de dessins et peintures qui sont de vétibales feux d’artifices de couleur avec toujours comme figure centrale des bêtes fantastiques aux allures canines ou félines, avec tantot des yeux écarquillés qui vous observent tantot pourd’autres des yeux à la Tex Avery, mais un Tex Avery sous acid. Certains de ces êtres aux yeux étranges fusionnent avec des machines, des usines ou encore des immeubles, pour créer des monstres générés par notre société malade, malade un mot qui revient souvent dans sa version anglaise, SICK, dans les accrochages ou au milieu des illustrations.      Plusieurs compositions présentaient des oeuvres rassemblées autour de symboles réalisés avec du scotch noir, en effet les monstres de Niark1 font souvent penser à des divinités égyptiennes comme Oupouaout le dieu à tête de chacal, ces symboles viennent renforcer cet aspect.      L’arrière plan est souvent composé des lumières de vastes cités urbaines, et au dessus de ces immeubles volent des créatures folles toutes différentes: l’imagination de Niark1 est vraiment débridée.       Aussi, les supports utilisés par l’artiste sont de toutes formes, il suffit de regarder cet accrochage pour s’en rendre compte.

      On pouvait voir notamment plusieurs dessins monochromes qui gardent la même folie mais qui ont un rendu plus doux par rapport au reste des toiles très colorées. Ceux-ci sont vraiment très réussis, on les imagine parfaitement jouant le rôle d’illustrations pour un récit qui conterait les histoires de l’univers de Niark1.

      En se rapprochant des oeuvres, on peut vraiment apprécier tous les effets de lumière, de transparence et les détails dessinés par l’artiste:

      Comme toujours chez Sergeant Paper un print est proposé: intitulé Sick Beast  il s’agit d’un giclée print sur papier Fine Art Innova 210gr de taille 50x70cm. Il est évidemment numéroté et signé et il coute la modique somme de 50 euros, par ailleurs toutes les oeuvres exposées sont à un prix très raisonnable oscillant entre 100 et 300 pour les petits et moyens formats et dans les 600, 800 euros pour les plus grands.

      Et je vous laisse avec une grosse galerie photo pour vous régaler les yeux. N’oubliez pas, ça se termine fin de cette semaine.

 

Niark1 – Les yeux étranges – jusqu’au 4 novembre à la galerie Sergeant Paper (38 rue Quincampoix à Paris, près des Halles)

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *