Monsieur Qui – Seventeen Seconds @ Openspace

Monsieur Qui - seventeen - 12

 

      Vous avez encore jusqu’à mercredi prochain pour aller faire un tour chez Openspace et découvrir la première exposition personnelle d’Eric Lacan. Qui? Ben Monsieur Qui…. bon je ne vais pas vous jouer un mauvais remake du diner de cons car vous connaissez peut-être déjà Eric Lacan aka Monsieur Qui par son travail dans la rue, à Paris entre autre, où il vient poser sur les murs de grands collages ou de grandes peintures avec un style loin des canons du street art dans lequel les courbes de femmes et de ronces se mêlent, dessinées en noir et blanc d’un trait très délicat, pour décrire un univers empreint de romantisme et de spleen façon Fleurs du mal de Beaudelaire. D’ailleurs avec l’intitulé de l’exposition, Seventeen Seconds, on reste dans l’ambiance car c’est le titre d’une chanson de The Cure.

Monsieur Qui - seventeen - 0

 

Alors parfois lors du premier passage de la rue à la galerie nous sommes déçus, déçus de découvrir un succédanné, une pâle adaptation au format toile mais là il n’en est rien bien au contraire, nous pourrions même avouer qu’il s’agit d’une très belle exposition pour une première. Eric Lacan a décliné son univers et sa sensibilité sur différentes supports avec toujours une maitrise technique sans faille, c’est beau, même très beau, ça a du sens et en plus il est venu réaliser une très belle scénographie dans les vitrines d’Openspace (que malheureusement nous n’avons pu photographier mais ça vous donnera une raison supplémentaire de faire le déplacement pour découvrir ça). A la rigueur je dirais que le seul défaut, si on peut considérer ça comme un défaut ,c’est qu’il y a peut-être un peu trop de travaux différents pour une première exposition et un galeriste dirait probablement que Monsieur Qui n’est pas assez identifiable….(non il n’y a pas de blague foireuse là)

Monsieur Qui - seventeen - 13Il faut dire aussi que cette exposition représente pour l’artiste plus d’un an de travail, et on sent vraiment qu’il y a du boulot que ce soit au niveau du fond et de la forme. Nous avons eu la chance de venir à la galerie Openspace lorsqu’Eric Lacan était présent nous avons donc pu nous entretenir quelque peu avec lui pour en savoir un peu plus sur son parcours et sur son exposition. Eric a donc débuté le graffiti dans les années 90, il était alors basé sur Marseille et c’est à la bombe qu’il a fait ses premières armes. Ce n’est qu’en 2006 qu’il commence ses collages.

Monsieur Qui - seventeen - 26 Monsieur Qui - seventeen - 24 Monsieur Qui - seventeen - 27

C’est grâce à son colocataire de l’époque qu’il découvre cette technique, son ami revenait de New York avec dans ses valises tout un tas de photos de qui se faisait là bas en matière de street art et Eric Lacan découvre cette technique qui permet da poser rapidement des images énormes sur les murs avec un fort impact visuel. Dès lors il s’y met sérieusement et surtout à un rythme effréné, partant coller aux aurores pour enchainer ensuite avec son boulot en début d’après midi . Par contre s’il privilégie alors le collage ce n’est pas pour autant qu’il ne peint plus de murs comment en témoignent les superbes images ci-dessous.

Monsieur Qui - seventeen - 22 Monsieur Qui - seventeen - 25 Monsieur Qui - seventeen - 29

Là c’est au Mausolée, où il est allé, emmené par un autre marseillais, Sowat (photo par Man – Art is Life)

 

Depuis il est monté à Paris, en 2008 exactement. Après avoir travaillé comme illustrateur freelance, pour le monde de la mode notamment (on en reparlera avec ses toiles), Eric Lacan est maintenant dans une période de transition. Ayant eu du temps pour se pencher sérieusement sur son travail artistique, il nous propose aujourd’hui le fruit de son labeur, et tout ce qu’on lui souhaite c’est de continuer dans cette voie.

Monsieur Qui - seventeen - 16

Passons maintenant un peu en revue les oeuvres exposées en commençant par celle qui porte le nom de l’exposition Seventeen Seconds. Cette oeuvre comme plusieurs autres a été réalisée en papier découpé. Le travail est méticuleux et c’est vraiment aussi fin que de la dentelle, le rendu est surtout superbe, les paroles de la chanson se cachant parmi les fleurs et feuilles découpées dans un papier enfermé dans un entre deux verres. Ici plusieurs morceaux ont été rassemblés et superposés (excusez nous pour la qualité des photos mais comme ces oeuvres sont sous verre il est très difficile de bien les prendre en photo sans avoir des conditions d’éclairage particulières, mais encore une fois une exposition est toujours mieux à voir en vrai).

Monsieur Qui - seventeen - 20 Monsieur Qui - seventeen - 14

 

Pour réaliser des pièces comme celle-ci, Eric Lacan travaille plusieurs semaines, et ce qu’il aime avant tout c’est être lui-même étonné du résultat. Cette pièce n’est pas la seule du genre, d’ailleurs pour certaines comme celles-ci dessous, elles sont réalisées en un seul morceau. L’artiste aime beaucoup utiliser des citations comme sujet, des citations qu’il sort de leur contexte afin de leur donner un tout autre sens. Ces citations peuvent venir de n’importe quelle source, l’actualité, les magazines, la télé, le cinéma,… Par exemple sur l’oeuvre ci-dessous il s’agit des paroles du capitaine Quint dans les Dents de la Mer: Levons notre verre aux femmes qui boivent et qui fument

Monsieur Qui - seventeen - 9 Monsieur Qui - seventeen - 15

 

 

Monsieur Qui a vraiment un travail très sensible et ça se retrouve aussi dans la technique. Certaines peintures à la gouache tracent avec minutie de multiples entrelacs, d’innombrables courbes, dessinant des centaines de ronces qui prennent la forme de lettres. Nous avions déjà pu apprécié ce travail typographique dans la rue et ces gouaches réalisées à une échelle plus petite sont toutes aussi délicates.

Monsieur Qui - seventeen - 21 Monsieur Qui - seventeen - 19

 

On retrouve un autre sujet qu’on avait pu voir sur les murs avec ces femmes bâillonnées ou aveuglés par un foulard. Ce foulard symbolise le monde de la mode pour Eric Lacan, un monde pour lequel comme on vous l’a dit plus haut il travaillé auparavant et son travail personnel est l’occasion pour lui de prendre une revanche sur ce monde dont il en avez assez. Nous pouvons y voir aussi un double sens avec un hommage à l’émancipation des femmes qui se rebellent.

Monsieur Qui - seventeen - 11

Monsieur Qui - seventeen - 5

 

 

La lithographie réalisée pour l’occasion et éditée à 40 exemplaires

 

Des très grand formats ont aussi été réalisés avec ces corbeaux et ce Mr QUI dont les lettres renferment tout l’univers de l’artiste, à apprécier de près. Vous pouvez d’ailleurs voir une vidéo de sa réalisation ci-dessous.

Monsieur Qui - seventeen - 3 Monsieur Qui - seventeen - 4


D’autres très belles gouaches sont aussi disponibles avec la série Still Life dans un plus petit format A4 et à prix très abordables d’ailleurs (un peu plus de 200€)

Monsieur Qui - seventeen - 32 Monsieur Qui - seventeen - 31

Ca ferait déjà pas mal tout ça pour une première exposition mais on ne s’arrête pas là. Marseille oblige, Eric Lacan est fasciné par l’histoire de la French Connection et c’est en récupérant de vieux journaux relatant les méfaits des brigands locaux que lui est venue l’idée de peindre dessus, à nouveau à coup de citations hors contexte.

Monsieur Qui - seventeen - 6

 

Hard Time for the Dreamers

 

Enfin on terminera avec la Foule autobiographique, une grand peinture réalisée sur d’anciennes partitions de musique et réunissant pas moins de 478 personnages différents. Vous pourrez reconnaitre parmi ces centaines de personnages différentes personnalités, des personnalités qui ont eu une influence pour l’artiste. En fait il nous explique qu’au départ il a voulu réutiliser les recherches généalogiques faites par sa famille puis il s’est dit que ce serait plus amusant de mêler à sa famille des amis, des artistes de tout domaine, des personnages historiques, des personnages imaginaires aussi, une grande foule qui résumerait la vie d’une seule personne, la sienne.

Monsieur Qui - seventeen - 18 Monsieur Qui - seventeen - 2 Monsieur Qui - seventeen - 1

Amusez vous donc  à reconnaitre certains des personnages de cette foule.

 

La première exposition d’Eric Lacan, plus connu sous le nom de Monsieur Qui, est donc une franche réussite et on espère en voir d’autres. En attendant, il ne vous reste que quelques jours pour aller découvrir son travail avec vos propres yeux!

Monsieur Qui - seventeen - 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *