Mario Picardo – The 5th Turtle @ Galerie P38

       Après avoir participer à différentes expositions collectives, Mario Picardo présente The 5th Turtle, son tout premier solo show qui se déroule à Paris, à la galerie P38. Le titre fait référence aux fameuses tortues ninja, chacune nommées par leur maitre en référence aux peintres italiens de la renaissance: Michelangelo, Leonardo, Raffaello et Donatello. Mario Picardo s’imagine le cinquième membre du groupe, celui qui tient le pinceau.

      Les tortues du fameux comics sont à la fois partout et nulle part dans l’expo. L’artiste parisien a utilisé ces personnages comme une véritable matière première créant toutes sortes d’oeuvres sur toiles et papier, à la croisée de la figuration et l’abstraction. Mario Picardo dans son travail s’inspire de la pop culture, ou mieux dit de la culture du peuple, mais ici, comme un véritable exercice, il s’est focalisé sur une seule et même source. Une seule et même source mais exploitée de bien des manières différentes: dans The 5th Turtle Mario Picardo nous fait la démonstration de toutes les facettes de son travail et de toutes les techniques qu’il emploie: dessin, peinture, sérigraphie, linogravure, impression digitale, monotype. Il ne faut pas oublier non plus l’édition, pour son expo l’artiste a réaliser un duo de zines, TMT, dispo chez BATT , dans leur librairie juste à côté ou en ligne ici.

      Souvent les techniques sont associées, par strate, pour des rendus uniques avec des effets optiques et des textures qu’il faut aller apprécier en vrai, à la galerie. Tout le long de l’espace d’exposition, les séries d’oeuvres s’enchainent, il y a tout d’abord cette grande mosaïque composée d’une vingtaine de monotypes, nos personnages verdâtres y apparaissent en gros plan, avec une peinture appliquée très fluide, ils ne sont plus que de grands gestes colorés qui s’agitent sur le papier.

      Dans les peintures sur toile c’est le royaume de l’abstraction, parfois Mario Picardo  s’amuse à utiliser les têtes de personnages imprimées en guise d’ornement, créant des mélanges visuels intéressants. C’est ce qu’on peut voir aussi dans cette grande série de peintures moyen format pour lesquelles l’artiste est venu peindre sur des sérigraphies tirées  à plusieurs exemplaires capturant les personnage en plein action. La peinture de l’artiste laisse apparaitre plus ou moins l’image de fond là aussi créant des contrastes et des jeux visuels inattendus.

      Mais niveau visuel c’est le mur du fond qui marque le plus les esprits, sur une fresque représentant les 4 tortues mangeant leur mets favori, l’artiste parisien est venu positionner des cadres , à premiere vue on pense qu’ils sont transparents mais c’est la trame de l’impression numérique, reproduisant des morceaux de la scène, qui vient duper nos yeux. On retrouve en fait ce travail par couches successives, ici l’impression vient recouvrir l’image puis c’est au tour de la peinture de venir à son tour remplir certaines zones du cadre, à ce niveau tout devient très abstrait, et seules quelques masses de couleurs aux couleurs des tortues viennent compléter la composition.

      Entre les différentes salles de la galerie, les dessins aux feutre réalisés par l’artiste ornent les murs, très dynamiques ils témoignent de toute la spontanéité de sa pratique, et vous pouvez aussi en retrouver une sélection dans les zines édités pour le show.

      L’exposition The 5th Turtle de Mario Picardo est  à voir jusqu’au 25 février prochain, comme dit précédemment son travail s’apprécie d’autant mieux en vrai, pour apprécier tous les jeux de texture, de transparence, et mieux décrypter ce travail par couche hérité de l’impression. Et au pire si vous ne pouvez faire le déplacement voici une dernière de photos.

 

 

Mario Picardo – The 5th Turtle @ Galerie P38

Jusqu’au 25 février 2018

33 ter rue Doudeauville 75018 Paris

Du Mercredi au Samedi 14h – 19h