Marc Jacobs Art Tee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand l’arroseur se retrouve arrosé ou l’histoire d’un « Buzz Boy » prit à son propre jeu.

 

Si vous suivez l’actualité du graffiti ou les blogs de fringues, vous avez sans doute entendu parler de la nouvelle action de notre apprenti Banksy français, le bien nommé Kidult. Cette fois-ci il s’est attaqué à la vitrine de Marc Jacobs à New York. Action revendiquée sur son twitter. Evidemment, comme à chaque fois toute la blogosphère en a parlé.

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas trop le monsieur, il cherche à « dénoncer » la démarche mercantiliste des marques de luxe, notamment envers le graffiti, en défonçant leurs vitrines. L’action pourrait être louable mais selon certains la méthode employée se rapproche plus d’un égo-trip sans intérêt car il y a un doute sur sa sincérité. Il utiliserait le web, plus pour faire parler de lui à travers ses vidéos et la hype produite autour de lui passe mal du côté des « anciens ». Graffiti 2.0 ?

Nous ne nous prononcerons pas, car là n’est pas le sujet, mais nous ne manquons pas de remarquer qu’il ne fait pas vraiment preuve d’originalité, ses techniques employées sont les mêmes que celles de Banksy ou de Kaws. Nous sommes juste curieux de voir la suite.

 

 

Mais revenons à notre sujet.

 

Donc il y a quelques jours, il s’est attaqué à la vitrine de Marc Jacobs à Soho. Le créateur, grand fan d’art et collectionneur averti, avait collaboré en 2001 avec Stephen Sprouse sur une collection de sacs utilisant un patern graffiti. C’est peut être ce qu’a voulu dénoncer Kidult. Bref. Mais là ou l’histoire devient intéressante, c’est qu’aujourd’hui Marc Jacobs met en ligne un tee-shirt reprenant une photo de la vitrine vandalisée qu’il vend… 689 $. Oui vous avez bien lu. Alors que d’habitude Kidult à l’habitude de vendre justement ce type de tee, reprenant son « travail » sur son site, cette fois-ci il a été devancé par le créateur américain. Et pour enfoncer le clou il le vend à un prix indécent.

 

Au final, c’est Marc Jacobs qui sort plus ou moins vainqueur car il aura fait parlé de lui bien plus que Kidult en jouant à son propre jeu. Peut être que pour une fois il s’est attaqué à plus fort que lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *