« L’oeil et le coeur » / Carré Ste Anne / Montpellier


 

Le Carré Ste Anne accueille en ce mois de Mai 2012 une exposition hétérogène au nom énigmatique : « L’oeil et le coeur »

Avant d’entamer cette visite penchons nous un instant sur le concept de cette monstration.
Et pour cela quoi de mieux que de lire le laïus proposé en préambule :

 

« La figure du collectionneur montpelliérain, de Xavier Atger à Alfred Bruyas, en passant par François-Xavier Fabre ou Antoine Valedau, est plus qu’ailleurs essentielle pour comprendre les origines et spécificités du patrimoine de notre ville. Cette tradition extraordinaire semble pourtant ne pas avoir résisté au vingtième siècle, et le collectionneur montpelliérain a fini par disparaître de notre espace public et de notre imaginaire.
L’exposition « L’oeil et le coeur » propose une plongée dans l’univers des collectionneurs montpelliérains d’art moderne et contemporain, en insistant non sur deux ou trois ensembles cohérents tels qu’ils peuvent exister, mais en privilégiant une approche hétérogène et pour tout dire ludique. Des figures historiques de la modernité aux photographes contemporains les plus recherchés, d’oeuvres au format imposant aux plus délicats papiers, d’artistes célèbres à des jeunes de moins de trente ans, ce rendez-vous sera l’occasion de fédérer de nombreux acteurs locaux de l’art, souvent peu enclins à collaborer avec les institutions publiques, et de susciter de nombreux débats sur la place et la figure du collectionneur dans notre ville.
L’exposition jouera sciemment la carte d’une orgie d’oeuvres, de surprises inattendues, et de noms à découvrir, plutôt que de retenir quelques pièces majeures ou de refléter trait pour trait la réalité des collections montpelliéraines, largement construites autour d’artistes souvent exposés dans notre région. A l’image de ces toilettes d’un collectionneur, un cabinet de curiosités à prendre au pied de la lettre, qui seront reconstituées à l’identique dans Sainte-Anne et qui contiennent près de 100 oeuvres de petit format d’artistes illustres, anonymes ou inconnus. »

Quelques noms choisis pour se faire une idée de cette diversité assumée : Mickael Ackerman, AES, Pat Andrea, Jean Arp, Enki Bilal, Vincent Bioulès, Rémi Blanchard, François Boisrond, Botalatala, Frédéric Bruly Boiabré, Edouard Boubat, Sophie Calle, Benoit Chaléas, Cyril Chartier-Poyet, Philippe Cognée, Robert Combas, Vincent Corpet, Robert Crumb, Marc Desgrandchamps, Daniel Dezeuze, Hervé Di Rosa, El Bocho, J.H. Engström, Erro, Jean-Pierre Formica, Thibault Franc, Henri Goetz, Keith Haring, Hans Hartung, Fabrice Hyber, Louis Jammes, Jeff Keen, André Lanskoy, Marie Hugo, Didier Marcel, Eudes Menichetti, Moke, Ronald Ophuis, Philippe Pasqua, Yan Pei Ming, Théo Peltier, Francis Picabia, Jean-Pierre Pincemin, Reiser, Chéri Samba, Peter Saül, Thomas Schutte, Pierre Schwartz, Adrien Seguin, Stevenson Magloire, Jeanne Susplugas, Marion Tampon-Lajariette, Antoni Tapiès, Topolino, Kees Van Dongen, Geer Van Velde, Ben, Claude Viallat, Joseph Vignes, Vilchis Alfredo « El pintor del barrio », Wifredo Lam, Vanessa Winship, Saint Jean Zogbé…


Une expo qui fout les jetons…

 


Un cadre sacré pour admirer de sacrés cadres.



Un mur pour l’homme que l’on nomme Francis Picabia.
« Lettres à Christine »





Le père Haring pour son pote « Phillipp ».


Une salle de bain sans serviette pour s’essuyer…


Un original de Banksy se cache sur cette photo, sauras tu le retrouver ?


« Maintenant les nains ont giclé Blanche neige », pensée émue pour nos amis rappeurs marseillais.
Benoit Chaléas nous donne son point de vue sur la condition de la ménagère au 21ème siècle : en cage et entourée de nains.
*Fort Boyard inside*


Ben, figure de proue du slam sur toile.


Le Bibliobus était là lui aussi, en version « deluxe ».


Salvador Dali, égérie d’une grande marque de chocolat à la fin des années 70 est également représenté, il nous gratifie d’un dessin de toute beauté (la qualité de la photo vous oblige bien sûr à me croire sur parole).


Tàpies, parti en février pour toujours, sur les murs de l’église en Mai pour un dernier tour.




.

>> La suite en dessous <

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *