L’inventive section de Bob59 @ FLOW

      Après avoir participé à l’exposition collective Di(x)visions consacrée au graffiti nordiste qui s’était tenue fin d’année dernière au FLOW, Bob59 est resté là bas en résidence de mi-janvier à début mars. Ce weekend il présentait le fruit de son travail, L’inventive section de Bob59, et nous sommes passés y prendre quelques photos.

      Le travail de Bob59 se nourrit du monde du graffiti mais aussi d’autres inspirations comme les comics, dessins animés et jeux vidéos. Les oeuvres qu’on peut découvrir dans L’inventive section de Bob59 ont été créées avec en toile de fond une guerre imaginaire entre la ville de Lille et les Super Vandals, des graffeurs aux super pouvoirs inspirés de ceux des super héros de notre enfance. Voici le pitch qui introduit l’expo:

« Le professeur Bob59 est en résidence au FLOW. Il s’engage à travailler pour la ville de Lille à la recherche et l’élaboration de robots et produits chimiques pour l’effaçage du graffiti. Mais dans l’ombre, il développe des appareils pour aider les vandales à combattre ces robots surpuissants. Mains bioniques, androïdes, capes d’invisibilité et autres gadgets. Parallèle entre réalité et fiction, cette exposition de gadgets et costumes s’inspire de l’univers super-héros de BOB59. »

Les Super Vandans sont en effet très actifs à Lille, voici d’ailleurs quelques murs réalisés récemment :

pics courtesy of Bob59

      Dans l’exposition, on découvre plusieurs types de réalisations, il y a forcément du graffiti avec notamment un grand mur au pied du FLOW (mur renouvelé très régulièrement par différents artistes invités) mais aussi d’autres oeuvres plus originales comme différents gadgets et costumes. Comme annoncé dans le scénario inventé par l’artiste, il y a la fois le côté propre et le côté obscur avec le super robot nettoyeur de murs et derrière les armes des super vandals. Bob59 est vraiment allé au bout de son idée en écrivant à chaque fois des petits textes explicatifs pour chacun des gadgets, développant un peu plus son histoire. Il y a par exemple ce bras bionique avec une spraycan à son extrémité ou encore ce leurre pour les caméras de sécurité. On a beaucoup aimé aussi cette cape camouflage et qui permet de se fondre dans les murs de la ville, un costume qu’il a confectionné, comme celui du robot, avec l’aide de Brena Bam. D’ailleurs pour pousser un peu plus loin la fiction, Bob59 a réalisé, avec la complicité du photographe Guillaume Petranto, de très beaux clichés mettant ses costumes en scène.

pic by Guillaume Petranto, costume done with Brena Bam, courtesy of Bob59

      Dans un coin de l’espace d’exposition on peut aussi entrevoir le laboratoire du professeur Bob59, on y aperçoit quelques ustensiles de chimie, le bras bionique en cours de finition et aussi quelques dessins préparatoires notamment pour des petits dessins animés. En effet dans l’accrochage on peut voir quelques planches qui ont servi à confectionner les petits animations dans lesquelles on peut voir les Super Vandals à l’oeuvre. Pour l’expo Di(x)visions, un court métrage animé avait déjà été réalisé par Bob59 et était projeté durant l’expo, c’est dommage qu’on ne puisse pas le revoir ici mais les nouvelles animations s’apprécient cette fois de manière plus ludique sous la forme de flip books vraiment très sympas.

      L’inventive section de Bob59 n’était visible que le temps d’un weekend, l’événement était très sympa et faisait autant plaisir aux grands qu’aux enfants. Pour prolonger l’univers développé dans l’exposition, Bob59 proposait à la vente certains des gadgets imaginés en édition très limitée mais aussi des sérigraphies et bien évidemment les fameux flip books. pour ceux qui n’ont pas pu voir l’exposition vous pouvez retrouver la plupart de ces éditions sur son shop en ligne ici et on termine bien entendu avec une dernière série de photos.