Lek & Sowat – Eterno @ Wunderkammern

      Jusqu’au 18 novembre prochain, Lek & Sowat présentent Eterno, une nouvelle exposition en duo qui se tient chez Wunderkammern, dans leur galerie de Rome. Les deux artistes sont donc de retour dans la Ville Eternelle, après leur séjour en 2015-2016 à la Villa Médicis. D’ailleurs cette exposition est l’occasion pour eux de dévoiler plusieurs peintures réalisées durant cette période.

      Les grands formats présents dans l’exposition ont donc été réalisées il y un ou deux ans lorsqu’ils étaient tous deux pensionnaires de la Villa Médicis, il s’agit ici uniquement de travaux qu’ils ont réalisés ensemble à 4 mains. Pour ceux qui suivent les deux hommes depuis longtemps, on reconnait le mélange des styles du premier coup d’oeil, il fonctionne toujours aussi bien et on constate aussi comme il évolue au fil de leurs expériences. Ici pour cette série de peintures, c’est évidemment la ville de Rome qui a été leur source d’inspiration première. Explorée durant leur résidence, la ville a dévoilé les multiples couches, des ruines antiques jusqu’aux constructions modernes, qui témoignent de ce cycle de destruction et de reconstruction où de nouvelles structures émergent sur les fondations du passé. On retrouve dans les peintures de Lek & Sowat ce mélange, constitué par exemple de structures géométriques futuristes qui viennent pourfendre la toile, s’y déployer au beau milieu des traces du passés, coulures et autres écritures urbaines. Ce qui est assez frappant dans cette série d’oeuvres, c’est la complexité, la profondeur des peintures qui vient traduire cette succession ininterrompue de constructions, de murs abattus, de nouveaux murs érigés, tout comme ces écritures ou ses tags qui s’effacent et réapparaissent éternellement.

      Outre les peintures, on peut découvrir aussi plusieurs sculptures métalliques, des structures réalisées à l’aide matériaux de construction, des rails de placo pour être précis. Si vous avez eu l’occasion de passer voir leur grande exposition parisienne Circonstances Atténuantes qui avait lieu il y a quelques mois, vous avez pu en voir quelques unes du genre dans l’une de leurs installations. Plus récemment, et plus étonnant, Lek & Sowat ont créé une installation sous-marine venant dialoguer avec un blockhaus immergé au large de la Dune du Pilat, une autre manière de poursuivre leur travail sur les ruines contemporaines. Cette installation intitulée Monolith a été réalisée dans le cadre de la biennale d’art contemporain Alios 2017 : HYPERMuralité, et en voici une vidéo:

      Les sculptures exposées ici pour Eterno sont de taille plus modestes et ces sculptures industrielles, symbole d’une reconstruction, créent un dialogue intéressant avec les peintures et même avec la galerie elle-même, comme avec celles ci-dessous accrochées au sous sol sur les vieux murs de pierre, comme si elle prenait place sur les ruines de Rome.

      Avant de conclure avec une dernière série de photos, on vous précisera que Lek & Sowat ont sorti un leporello, lui aussi intitulé Eterno, en édition limitée de 100 exemplaires numérotés et signés. Il comprend une série de 24 cartes postales reprenant en photos des peintures et installations réalisées durant leur séjour en Italie, pour vous procure un des derniers exemplaires vous pouvez contacter la galerie et il en reste quelques uns aussi de dispo chez Soldart.

 

All pics courtesy of Lek, Sowat and Wunderkammern

 
Lek & Sowat – Eterno @ Wunderkammern

Jusqu’au 18 novembre 2017 à Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *