Ken Sortais – 13 @ Straat galerie

ken-sortais-13-23

      Il y a deux ans déjà,  Ken Sortais investissait la Straat Galerie pour présenter une exposition personnelle intitulée 93. C’était la première fois que l’artiste montrait ses oeuvres réalisées à partir de moulages furtifs. Depuis, il a continué d’explorer cette pratique et les habitués de la galerie marseillaise ont pu apprécier le chemin parcouru par l’artiste car celui-ci est revenu présenter une nouvelle exposition personnelle intitulée 13.

ken-sortais-13-21

      Evidemment, avec ce titre l’exposition s’inscrit directement dans la continuité de 93 et si pour cette dernière Ken Sortais avait réalisé des moulages furtifs chez lui en Seine St Denis, cette fois-ci il s’est attaqué à quelques monuments marseillais. Il est venu en fait en résidence fin d’été dernier et a réalisé toutes les oeuvres de l’exposition sur place. Fruit de son travail, il dévoile ici trois oeuvres entre installation et sculptures, et toutes très différentes .

ken-sortais-13-12 ken-sortais-13-13

      Comme d’habitude, on vous invite à vous rendre sur le site de Ken Sortais, ici. L’artiste nous y donne quelques clés pour mieux apprécier son travail. Le travail de l’artiste se nourrit de la mythologie de manière générale, de la mythologie grecque aux mythes urbains, les figures qui se cachent derrière ses oeuvres sont finalement intemporelles, continuant de hanter notre société contemporaine. Ken Sortais joue parfois de manière ironique de ces personnages mythiques comme avec cet Heracles qu’il a mis la tête à l’envers. En forme de gros ballon de baudruche,  le demi-dieu est tellement gonflé qu’il se déforme comme s’il était en train de se métamorphoser. Une autre oeuvre, la plus impressionnante esthétiquement, a également tout d’une métamorphose, c’est cette énorme masse informe, gluante et dégoulinante qui s’étire du sol au plafond. Dans ce magma de matière en pleine mutation, qu’on croirait tout droit sorti d’un film de Cronenberg, les visiteurs de la galerie auront peut-être reconnu une statue bien connue de la ville.

ken-sortais-13-5 ken-sortais-13-17 ken-sortais-13-2

      La troisième et ultime oeuvre de l’exposition, en forme d’installation in-situ, est sans nul doute notre favorite. Pour celle-ci, Ken Sortais n’a pas utilisé de moulages mais il s’est servi  des mousses de matelas récupérés. A nouveau, pour parler des figures mythologiques, l’artiste emploie des matériaux qui n’ont plus rien de noble, au contraire. En assemblant des morceaux de mousse découpées, il a crée Atlante, une sorte de colonne grecque qui de manière un peu absurde est placée à l’horizontale, coincée entre les murs de la galerie. une fois de plus, la figure à laquelle elle se réfère, ici le titan Atlas, est mis à mal. Ici retournée à 90°, la colonne ne montre plus sa force mais sa fragilité, les rôles sont inversés, les murs devant cette fois soutenir le colosse de mousse. On partage avec vous quelques photos de l’exposition mais sachez que si vous êtes dans le coin, elle est encore visible cet après-midi.

ken-sortais-13-1ken-sortais-13-19ken-sortais-13-4 ken-sortais-13-6 ken-sortais-13-25 ken-sortais-13-11 ken-sortais-13-10 ken-sortais-13-7

All pics courtesy of Ken Sortais & Straat Galerie

 
 
Ken Sortais – 13 @ Straat Galerie

Jusqu’au 29 octobre 2016 à Marseille.

ken-sortais-13-14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *