Kaws Toujours

Cette fois pour varier les plaisirs, retrouvons notre ami Brian Donnely en dédicace chez Colette Mère & Fille.
Cette magnifique histoire débute par une matinée pluvieuse, très pluvieuse et très longue, en plein Paris.

Gigi, c’est toi là-bas…. Au temps pour moi je vous l’ai déjà faite hier.
Une très belle photo de Kaws qui tourne la tête,magnifique!
Tremble Robert Doisneau, j’arrive dans le monde de la photographie d’art.

Non, mais sans rigoler. Faut en vouloir pour avoir une doudoune Chevignon comme çà.
C’est beau comme un tapis.

Comme pour l’exposition chez Perrotin personne n’avait oublié son appareil photo.

Un artiste en action. Et un deuxième nuage pour une cliente satisfaite.

Encore un nuage. C’est plus une séance de dédicace, c’est une braderie de cumulonimbus.

Un bendy, à l’ancienne.

Après avoir refusé de faire un chum et une de ses têtes de mort qui le caractérise, on va pas faire la fine bouche.

Toi, mademoiselle, tu vas avoir un jolie nuage et tu ne le sais pas encore.

Trêve de plaisanterie et remercions Colette pour ce petit bonus à l’expo.
Sans elle la street life parisienne serait bien moins amusante,on t’embrasse ma belle.

Ce contenu a été publié dans art par chris. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *