Josh Sperling – Man Child @ Bill Brady Gallery

 

      Les Josh se suivent et ne ressemblent pas chez Bill Brady, car après avoir accueilli l’exposition de Josh Reames, c’est Josh Sperling qui vient présenter ses oeuvres dans la galerie de Miami. Ce solo show s’intitule Man Child et l’artiste décline différentes compositions de formes en relief, des sortes de puzzles géométriques riches en couleurs qui en s’assemblant semblent dessiner des portraits abstraits.

 

      On est toujours assez de curieux de connaitre les techniques utilisées par les artistes que nous suivons et pour ses sortes de bas-relief d’un nouveau genre, Josh Sperling crée tout d’abord des structures en bois réalisées sur machine CNC (à commande numérique).En fait, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous, il vient assembler plusieurs formes mais aussi les superposer comme autant de strate afin de créer le relief. L’étape suivante consisté à recouvrir la structure par la toile, en la tirant bien pour qu’elle épouse, pas totalement juste ce qu’il faut, le relief de la structure. L’ultime étape consiste à peindre la forme ainsi crée qui ne demande plus qu’à intégrer l’une des compositions de l’artiste. Josh Sperling réalise ainsi toute sortes de formes différentes et le relief qui se répercute sur la toile se révèle sous les projecteurs: des dégradées apparaissent grâce aux jeux d’ombres et de lumière et les compositions de l’artiste changent alors d’aspect, prenant à la fois de la matière et du volume.

 

 

      Nous vous avions déjà montré le travail de Josh Sperling  l’an passé (voir notre post ici) et on peut voir qu’ici il y a plus de variété dans ses compositions. En effet l’artiste mixent ses formes en relief a des panneaux de bois plats qu’il a peint également, et pour ceux là il se lâche en ce qui concerne les textures et les effets de peinture.  Et Josh Sperling  s’amuse beaucoup à mélanger les deux types de formes car les pièces en bois sont faites pour s’emboiter avec celles en relief, et inversement, un peu comme un jeu pour enfant. On revient donc sur cette idée de puzzle géométrique, et c’est vrai qu’il y a quelque chose d’assez ludique dans le travail de l’artiste, que ce soit au niveau de la réalisation mais aussi au niveau du rendu de ces oeuvres tridimensionnelles, même les noms des différentes oeuvres ajoutent une note d’humour en plus. Evidemment pour apprécier totalement ces travaux en relief il faudrait pouvoir voir ça en vrai et ça tombe bien car bonne nouvelle, Josh Sperling devrait exposer son travail lors de la prochaine édition de Art Brussels (fin avril) avec la galerie Sorry We’re Closed, on y sera. Et dernière petite info, l’artiste bosse aussi avec les belges de Case Studyo sur une édition qui devrait sortir très prochainement.

 

 
All pics courtesy of Josh Sperling & Bill Brady Gallery

Josh Sperling – Man Child @ Bill Brady Gallery

Jusqu’au 25 mars 2017 à Miami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *