Joakim Ojanen & Ryan Travis Christian @ The Hole

        Nous vous reparlons déjà de la très active galerie new yorkaise The Hole qui accueille ce mois-ci deux artistes dont nous vous avons récemment parlés, Joakim Ojanen et Ryan Travis Christian. Les deux artistes exposent leurs œuvres dans des espaces accolés: dans la première salle sont accrochés une quinzaine de nouveaux dessins de Ryan Travis Christian et dans le prolongement on peut découvrir 9 nouvelles sculptures de Joakim Ojanen.
 

Commençons avec notre artiste suédois. Joakim Ojanen est venu avec 9 nouvelles têtes en céramique, allant de 30 à 60cm de haut. La scénographie imaginée par la galerie est à la fois sobre et réussie: toutes ces têtes sont alignées sur un support en bois installée pour l’occasion, positionnées ainsi à la hauteur qu’elle auraient en réalité sur le corps en entier. Le visiteur peut ainsi se retrouver face à face tout à tour avec chacun des personnages de l’artiste. Ces nouveaux personnages sont toujours aussi expressifs. Ils sont aussi très vivants et l’artiste leur rajoute encore plus de dynamisme en donnant vie à leur longues oreilles qui ici s’entremêlent et s’agitent comme de véritables membres à part entière. Dans la continuité des sculptures qu’il avait présentées à Paris, Joakim Ojanen s’est également beaucoup amusé à rajouter ses petites dents moches, comme il le dit lui même, à ses personnages. Ces petits éléments très humains qui viennent se greffer à des têtes tout droit sortis d’un cartoon jette un trouble supplémentaire. En effet bien qu’inspirés des cartoons, les émotions que nous transmettent ici cette galerie de personnages ne sont pas des plus comiques et traduisent souvent celles ressenties par l’artiste.

De manière complémentaire, à  côté de sculptures de Joakim, Ryan Travis Christian dévoile une nouvelle série de dessins réalisés au graphite sur papier, tous d’un format similaire et réduit. Le duo d’artistes a pour point commun de se nourrir des cartoons et des BDs. Ces dessins de Ryan Travis Christian sont réalisés avec beaucoup de talent, les scènes mêlent différents personnages cartoons qui,  grâce à ce superbe rendu vintage,  semblent tout droit sortis des réalisations d’Ub Ivers, de Myron « Grim » Natwick ou encore des productions des Studio Fleisher. Sauf qu’ici, on sent bien que ces dessins ne sont pas si innocents et enfantins. Certains à l’époque ne l’étaient pas non plus et ici de nombreux thèmes politiques et sociétales sont abordés: dépression, lutte des classes, immigration, rêve américain, etc.. Finalement tout comme son acolyte suédois, l’artiste s’est construit son propre langage à partir des éléments des dessins animés, pour aborder des problématiques qui lui sont propres et que vous aurez l’occasion de découvrir en détail avec les photos ci-dessous.

 

All pics courtesy of Joakim Ojanen, Ryan Travis Christian & The Hole

 
 
Joakim Ojanen & Ryan Travis Christian @ The Hole

Jusqu’au 2 juillet 2017 à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *