Interview: Søren Behncke – La Chambre, printed in a kitchen in Arles

Soren - La Chambre - Kitchen printing -9
 
      Nous vous avions parlé il y a quelques­ semaines de la dernière exposition de l’artiste danois Søren Behncke qui avait eu lieu à la V1 Gallery. Intitulée La Chambre, l’exposition présentait notamment une série de travaux sur carton, basés sur une relecture de La Chambre de Van Gogh à Arles. En prolongement de ce show, Søren Behncke s’est rendu à Arles, pour réaliser une nouvelle édition sur place, plus précisément dans une cuisine. La Chambre est désormais disponible à la V1 Gallery, c’est une impression réalisée en lino et xylogravure, le format c’est du 66 x 48 cm et c’est édité à 31 exemplaires.  

 

L’artiste a réalisé de très nombreux prints et, plus étonnant, de manière mobile, en se rendant dans différents lieux comme il l’a une fois de plus fait ici. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur le processus de création et nous sommes allés poser quelques questions à Søren Behncke.

 

Bonjour Søren. Pour réaliser cette nouvelle édition, tu t’es rendu à Arles avec Niels Peitersen de Saxum Litho (un atelier d’impression). Depuis combien de temps travailler vous ensemble?

 

Je collabore avec Niels depuis 2007. Il dirige un atelier de lithographie traditionnelle dans le Jutland (ndlr: la partie continentale du Danemark), mais il y est aussi possible de travailler avec plein d’autres techniques d’impression. A l’époque, je venais juste de recevoir une commission d’une association d’art locale, pour réaliser une édition de prints, et j’avais entendu parler de Niels par son frère, qui partageait à ce moment là un appartement avec mon petit frère. Depuis Niels et moi n’avons cessé de travailler ensemble.

 

Soren - La Chambre - Kitchen printing -1
Niels Peitersen et Søren Behncke, lors de leur séjour à Le Pin 

 

Pour revenir à ce print qui fait suite à ta série de peintures La Chambre à Arles, vous vous êtes vraiment rendus à Arles. J’ai vue que ce n’était pas la première que tu entreprenais un tel voyage accompagné de Niels. 

 

En 2010 j’ai imaginé l’idée de « The Travelling Print Workshop », un atelier d’impression itinérant. J’ai lancé le projet via l’une de mes newsletters et on a pu faire le premier d’une longue série de voyages. Ceux-ci ont tous été financés par les préventes du portfolio de prints qui étaient faits lors du voyage, un peu à la manière de ce qu’on appelle à présent le Crowdfunding. L’idée de « The Travelling Print Workshop », et de sa première sortie qu’on a appelé « The Mobile Roadside Printing Office Tour », est née de cette envie de voyager et d’être toujours inspiré par de nouveaux environnements. Il y avait aussi ce besoin de trouver des manières plus libres et expérimentales d’aborder le domaine de l’impression. Mais en plus de la réalisation des prints, nos voyages sont aussi un moyen de trouver de nouvelles inspirations artistiques: on essaie toujours de visiter un maximum de musées et de galeries situées dans le coin où l’on se trouve, autant que notre travail nous le permet.

 

Vous  êtes allés dans combien de destinations différentes?

 

Depuis 2010, nous avons voyagé deux fois par an et à chaque fois durant deux semaines, basiquement on partait au printemps et à l’automne.En tout on a visité Cadria (en Italie), Santa Cruz de Tenerife (en Espagne), Le Pin (en France), Vienne (en Autriche), Reykjavik (en Islands), Paris, Cetona (en Italie), Helsinki (en Finlande), Madrid (en Espagne), Madère (au Portugal), Varsovie (en Pologne), Venise (en Italie), et donc tout dernièrement Arles en France (ndlr: faites les comptes ça fait bien 2 par an).

 
Soren - La Chambre - Kitchen printing -2 Soren - La Chambre - Kitchen printing -3

photos par Tue Juelsbo

 

Et en ce qui concerne les éditions réalisées sur place, tu peux m’en dire plus?
 

On réalise toujours une série de prints qui, d’une manière ou d’une autre, est liée à l’endroit où l’on se trouve. « The Travelling Print Workshop », notre atelier mobile, peut tout aussi bien fonctionner en intérieur qu’en extérieur et on aime bien expérimenter toutes sortes de nouvelles techniques suivant les situations: utiliser des légumes trouvés sur place qu’on a taillée ou encore se servir de la voiture comme presse pour l’impression. Les situations aussi peuvent varier, on a par exemple produit toute une série d’estampes en plein ciel, durant notre vol charter pour Tenerife. Chaque voyage nous a amené à réaliser au moins une nouvelle édition, parfois plus, et donc toutes réalisées de nos mains. Au final, en comptant tous les exemplaires de chaque édition, on en est à 2530 prints.

 

Pour revenir à ce voyage à Arles, comment avez vous choisi la maison que vous avez louée et pourquoi avoir travaillé dans la cuisine?

 

Les endroits que nous louons sont choisis minutieusement. J’essaie toujours de trouver un lieu qui peut-être transformé temporairement en atelier d’impression. La cuisine est du coup, de manière évidente, l’une des pièces les plus adaptées. C’est déjà un peu l’atelier de la maison avec son solide plan de travail, placé à une bonne hauteur, et il y a aussi un évier avec de l’eau courante. Par conséquent c’est notre endroit préféré pour réaliser nos éditions. Mais pour le choix de la maison il faut aussi s’assurer que l’espace soit assez grand pour qu’on puisse y laisser pendre et sécher toutes nos estampes. D’ailleurs on choisit souvent des lieux avec une terrasse ou une partie extérieure.

 

Soren - La Chambre - Kitchen printing -8 Soren - La Chambre - Kitchen printing -7

 

De point de vue technique, avec Saxum Litho, tu as commencé à faire de la lithographie, puis j’ai vu que tu étais passé à la linogravure. Quelle est ta technique favorite et laquelle as tu utilisée pour cette nouvelle édition?

 

Durant nos voyages, nous n’avons emmené avec nous une machine à imprimer qu’à deux reprises, ce qui signifie que la plupart du temps on imprime tout à la main. C’est la principale raison qui fait que j’utilise principalement du bois, des plaques de linoleum ou même parfois des pommes de terre. Ca permet plus de flexibilité et surtout c’est plus facile à emmener avec nous. Mais de manière générale, je n’ai pas de technique préférée, j’ai bien les utiliser toutes, les mélanger et trouver de aussi de nouvelles manières d’imprimer comme ce que je t’ai dit précédemment.

 

Et j’ai vu que tu faisais un dessin au préalable, et qu’après pour chacune des formes présentes sur le dessin tu avais gravé du lino ou taillé une pomme de terre. Cependant si certaines des formes sont proches du dessin original d’autres ne le sont pas.

 

En fait j’utilise le dessin plus comme un guide qu’autre chose et j’ajuste les différents motifs qui le composent au fur et à mesure de la réalisation. De cette manière, ça laisse la place à des erreurs utiles et une part d’aléatoire durant le processus d’impression.

 

Soren - La Chambre - Kitchen printing -6

Soren - La Chambre - Kitchen printing -5

 

Pour conclure, peux tu me donner quelques détails sur l’édition réalisée à Arles comme les dimensions par exemple?

 

Il s’agit d’une impression 4 couleurs, et en ce qui concerne le format c’est du 66x48cm. Elle s’intitule la chambre et sera dispo à la V1 Gallery dès le 1er juillet.

 

J’ai vu que tu as réalisé un autre petit print aussi, non?

 

Je fais toujours quelques tout petites impressions en plus à chaque voyage. Là je n’ai eu le temps que d’en faire une. Elle mesure 17x15cm et pareil ce sera dispo via la V1 Gallery.

 

Soren - La Chambre - Kitchen printing -4

 

Merci beaucoup à Søren pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

 
 
 

All pics courtesy of Søren Behncke, b&w photos by Tue Juelsbo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *