Interview: Amateurs @ Straat Galerie

Amateurs - Straat - 12credit photo: Camille Fallet

 

    A l’occasion du printemps de l’art contemporain et de l’Année France-Corée 2015-2016, la Straat Galerie a accueilli les Amateurs en résidence. Il s’agit un duo d’artistes parisien composé de Jin Angdoo et de Mathieu Julien, que vous connaissez peut-être sous son pseudo Gsulf. Tous deux font partie du collectif Moderne Jazz et leur duo est né tout récemment, en 2014. Les Amateurs sont des touches à tout: sculptures, peintures, collages, textile, installations, leurs oeuvres sont très diverses mais toujours très ludiques. Après avoir présenté un premier show à Rennes l’an passé les voici donc de retour pour une nouvelle exposition personnelle à Marseille, avec un concept qu’on beaucoup aimé: réaliser un gros livre rempli de croquis puis demander à leurs amis leur préféré pour le transformer en sculpture. Pour en avoir un peu plus nous avons posé quelques questions à la très sympathique Jin.

 

Bonjour Jin, on a vraiment adoré le concept de l’expo, c’est  à dire de demander à vos amis de choisir l’un de vos dessins pour ensuite en faire une peinture. Comment est née cette idée?

 

Nous voulons que nos expositions soient ludiques visuellement mais aussi à travers le processus créatif et les interactions qu’elles peuvent avoir avec le public. Par exemple, pour notre expo précédente à la galerie 126 à Rennes, nous avons réalisé une grosse pièce en forme de mikado avec laquelle les visiteurs étaient invités à jouer. Pour cette nouvelle expo à la Straat Gallery, c’est nous qui nous sommes prêtés au jeu. Au cours de la résidence nous en avons établi les règles:

 

  1. Dessinez plein plein de croquis
  2. Demander à nos amis leur favori
  3. Transformer les dessins choisis en sculptures
  4. Donnez à chaque sculpture le nom de l’ami qui l’avait choisie

 
En fait ne pas avoir un contrôle totale sur l’exposition était excitant, c’était un mélange de lâcher prise et de mise en danger.
 

Amateurs - Straat - 26
 

Amateurs - Straat - 21
 
Je vois que tu présentes les travaux réalisés pour l’expo comme des sculptures. Mais on peut les voir aussi comme des peintures?

 

Ces oeuvres sont nées de nos dessins qui sont pour la plupart des formes simples et plates. Par conséquent, la forme était l’élément clé de chaque pièce. Au lieu de peindre ces formes sur des toiles traditionnelles, nous avons décidé de les mettre en volume. Le résultat final est donc un peu ambigu, à la frontière entre peinture et sculpture. D’ailleurs à ce propos, nous ne sommes pas d’accord Mathieu et moi, je les considère plus comme des sculptures alors que Mathieu les voit plus comme des peintures.

 

Vous avez réalisé  au total plus de 1600 dessins, que vous avez réunis dans un gros livre visible dans l’exposition. Vos amis ont-ils eu du mal à choisir leur préféré?

 

Nous ne leur avons pas demandé formellement de choisir leur dessin préféré, en leur expliquant le lien avec l’expo. A la place nous leur avons juste posé la question comme ça en discutant lors d’un apéro, sans leur dire ce qu’il y avait derrière. Pour certains le choix a été rapide mais d’autres ont pris ça très au sérieux et ça leur a demandé plus de temps.

 

Amateurs - Straat - 22

Amateurs - Straat - 9credit photo : ©IF/AnneeFranceCorée/T.Chapotot

 
 

Parle nous un peu de ce livre. Comment a-t’il été réalisé? Et les dessins, sont-ils de vous deux?

 

En fait, ce livre c’était la seule idée que nous avions avant de partir pour Marseille. Nous voulions juste dessiner un tas de dessins et en faire un très épais livre relié à la main, quelque chose de beau. Beaucoup d’aspects de ce livre nous plaisaient: l’idée de profusion, de la répétitivité du geste aussi, et ce dessin qui finit par en devenir une pratique méditative. Il y aussi l’aspect plastique du livre qui se présente également comme un objet sculptural.

 

Pour rentrer dans les détails de sa réalisation, nous avons décidé de plier puis déchirer de larges feuilles de papier relativement fin, ceci afin d’avoir des feuilles plus petites mais avec des bords déchirés. Puis nous avons dessiné non-stop pendant à peu près les quatre premiers jours de notre résidence. Parfois nous dessinions côte à côté, ou l’un en face de l’autre, mais d’autres fois on dessinait à tour de rôle pendant que l’autre préparait quelque chose pour l’expo. Lorsque nous étions l’un à côté de l’autre, nous regardions nos dessins respectifs afin de les imiter en les faisant évoluer vers une autre forme. C’est à ce moment là qu’on discutait de l’expo et qu’est venue l’idée de faire participer nos amis.

 

Amateurs - Straat - 3 Amateurs - Straat - 4

 
Donc vous êtes arrivés à la galerie les mains dans les poches?
 

C’est ça! Juste avec l’idée du livre et nous avons tous fait pendant la résidence. Avant de partir nous avions quand même fait quelques tests pour le papier déchiré et nous avons aussi regardé quelques tutoriaux sur internet pour apprendre à relier des livres.

C’était une super sensation de partir tout léger, sans rien à part une simple idée, et juste prévoir deux semaines de travail intense à la galerie.

 

 Amateurs - Straat - 14credit photo: Camille Fallet

 

Parlons justement du résultat de ces deux semaines de travail. Quand on regarde la manière dont vous avez accroché vos oeuvres, on dirait que vous avez voulu faire le même type de composition que lorsque vous peignez sur les murs. C’est le cas?

 

En effet, on a décidé de la composition sur les murs de la galerie avec les dessins sélectionnés par nos amis avant de faire les sculptures. La taille et les couleurs de chacune des oeuvres ont alors été choisies par rapport à cette composition. C’est ce qu’on aime lorsqu’on travaille directement dans la galerie, que les pièces soient vraiment créées pour l’espace où elles vont être.

 

A propos des couleurs choisies pour les oeuvres, ces dernières ont l’air moins colorées que vos travaux précédents.

 

Nous avons effectivement décidé d’utiliser le blanc comme couleur de base et d’y ajouter quelques notes très colorées. La couleur blanche est donc prédominant mais la palette globale reste très joyeuse et ludique, nous avons juste voulu gardé un aspect légèrement minimal.

 
Merci pour vos réponses les Amateurs!
 
Amateurs - Straat - 6
 

Sur les photos qui suivent vous aurez un aperçu de la dizaine de sculptures réalisées lors de cette résidence, certaines sont très grandes, près de 2m d’envergure! Et comme vous l’avez compris, elles ont chacune leur petit prénom, emprunté à l’un des amis de nos deux artistes. D’ailleurs ils ont profité de leur venue à Marseille pour aller faire un mur avec les copains de Moderne Jazz avant de reprendre le train pour Paris, vous en verrez quelques photos plus bas. L’expo quand à elle est visible jusqu’au 18 juin prochain et pour infos les pièces sont à des prix très abordables.

 

Amateurs - Straat - 16 credit photo: Camille Fallet

Amateurs - Straat - 25  Amateurs - Straat - 24 Amateurs - Straat - 28 Amateurs - Straat - 17 credit photo: Camille FalletAmateurs - Straat - 15 credit photo: Camille FalletAmateurs - Straat - 13 credit photo: Camille FalletAmateurs - Straat - 7 Amateurs - Straat - 2 Amateurs - Straat - 8 credit photo : ©IF/AnneeFranceCorée/T.Chapotot

Amateurs - Straat - 31Amateurs - Straat - 5 credit photo : ©IF/AnneeFranceCorée/T.Chapotot

 
 

Et pour terminer le grand mur réalisé avec les copains de Moderne Jazz:

Amateurs - Straat - 20 Amateurs - Straat - 19
 

 Un grand merci à Jin Angdoo pour ses photos de l’expo, on vous conseille de mettre son blog, ici, dans vos favoris, toujours agréable à lire et avec plein de découvertes artistiques dedans.

 
 
 
Amateurs @ Straat Galerie
 

Jusqu’au 18 juin 2016 à Marseille.
 

Amateurs - Straat - 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *