Ilk & Julien Colombier – Toute Première Fois @ Ofr

      Nous vous présentions il y a quelques semaines la dernière expo solo de Ilk et le revoilà déjà dans l’actu mais cette fois pour une expo en duo, avec un autre artiste français, Julien Colombier. Les deux hommes présentent jusque fin de semaine un show qui s’intitule Tout Première Fois visible chez Ofr, une librairie/galerie située non loin de République. Ici toutes les œuvres ont été réalisées à 4 mains et, pour une première collaboration, c’est assez étonnant comment la fusion de leur deux styles fonctionne bien, même très bien.

      Dans l’accrochage, on découvre une grosse vingtaine de travaux sur toile et sur papier, chacun y est allé de sa technique, acrylique pour Ilk, et pastel gras pour Julien Colombier. Ça pète de couleurs de partout, les compositions sont très variées, puisant dans l’univers et le travail de chacun, cette rencontre offre vraiment de beaux moments. Afin d’en apprendre un peu plus sur la réalisation de ce show en binôme, nous nous sommes entretenus avec Julien Colombier. Nous vous avions déjà montré ses œuvres, c’était à l’occasion de l’expo collective En Vie. Pour rappel l’artiste crée des paysages floraux ou minérales, parfois cosmiques ou psychédéliques, et ce en utilisant une technique bien particulière: à l’aide de pastels gras sur fond noir il vient révéler la matière comme le ferait une lumière colorée. Le rendu, notamment en ce qui concerne les textures, est vraiment magnifique. Et donc pour revenir à l’expo,  nous lui avons posé quelques questions afin de savoir comment s’était déroulée cette collaboration inédite:

Emp’s: Nous avons creusé un peu mais il nous semble bien que c’est la toute première fois où vous collaborez pour une expo, vous n’avez même  jamais participé à une expo collective ensemble, on se trompe?

Julien Colombier: Tu as tout a fait raison, on a aucun passif en commun jusqu’ici.

Emp’s: Vous vous connaissez de où Ilk et toi? Et d’où vient cette idée de show en duo?

Julien Colombier: C’est vraiment un hasard.on avait tout les deux travaillé avec une marque (Converse) et on s’est rencontré a un diner qu’ils organisaient, on s’est rendu compte qu’on étaient voisins….jusque la rien de spécial, mais on s’est rendu visite dans nos ateliers respectifs les semaines suivantes.Comme chacun appréciait le travail de l’autre on a finit par se dire qu’on pourrait tenter de travailler a deux sur un projet, même si à ce stade c’était très flou, et qu’on ne voyait pas du tout a quoi ça pourrait ressembler vu nos styles complétements différents, voir divergents.

Emp’s: Quels ont été selon toi vos points de convergences, artistiquement parlant?

Julien Colombier: On est parti d’une base très bête qui était : « tu dessines des pots et moi des plantes, on devrait pouvoir faire quelque chose »..mais nos vrais points de convergences sont plutôt l’envie d’essayer des choses différentes, d’être surpris (voir même un peu déstabilisés ) et surtout de se faire plaisir. Mais on voulait faire quelque chose de qualité.(On a finalement pas fait beaucoup de plantes en pots.)

Emp’s: Lorsqu’on regarde les œuvres il n’y pas vraiment de rapport de force c’est très bien équilibré. On reconnait certaines compositions provenant du travail de Ilk, et d’autres qui appartiennent plutôt au tien. Comment vous avez procédé? Chacun commençait une peinture et l’autre la continuait? 

Julien Colombier: Oui, il y en avait un qui commençait et l’autre enchainait derrière..jusqu’à 3 ou 4 fois sur certaines œuvres.

Emp’s: Ça fait combien de temps que vous travaillez sur cette expo, c’est un travail intensif sur plusieurs jours ou plutôt rythmée sur plusieurs mois avec plusieurs échanges.

Julien Colombier: Ça a été très intensif, on a fait les 23 pieces en 3 semaines. On a mis un peu de temps à commencer parce qu’on était chacun occupé sur d’autres projets mais dés qu’on a pu, on s’y est mis a plein temps, enfermés dans l’atelier de Ilk avec une cafetière.

Emp’s: Tu travailles habituellement au pastel gras sur fond noir, est-ce que tu t’es essayé à d’autres techniques pour cette exposition (et inversement pour Ilk)? 

Julien Colombier: Je n’ai pas changé de technique mais j’ai du l’adapter. C’est aussi un changement que je mettais en place dans mon travail solo ces derniers temps. Des fonds colorés a l’acrylique, souvent au rouleau et moins de noir..toujours du pastel gras, et même un coup de spray de temps en temps. Ilk a déjà pleins de techniques dingues, avec l’airbrush, les paillettes, les matières style plâtre etc…mais il a aussi mis un peu de pastel gras.

Emp’s: Ce qui est assez intéressant c’est que Ilk compose ici avec des aplats colorés très flashy ou des textures biomécaniques qu’il réalise à l’airbrush en noir sur fond coloré c’est finalement un peu à l’opposé de la manière dont tu peints. Qu’en penses-tu?

Julien Colombier: C’est complètement opposé et c’était ce qui nous intéressait …. il fallait a chaque fois trouver le bon axe pour que les deux styles cohabitent sans s’annuler ni s’affronter et que l’œuvre fonctionne! Le point important aussi c’est qu’on a mis nos habitudes de coté, donc pas de limite de thèmes, pas de « bon ou mauvais gout » et pas de restrictions techniques.

Emp’s: Est-ce que tu penses que cette expo en duo, aura une influence sur son travail futur?

Julien Colombier:  oui c’est déjà le cas..J’essaye de garder cet attitude sans auto censure qu’on développe en travaillant a plusieurs.

Merci à Julien pour cet entretien, et à Ilk pour les photos. On vous rappelle que leur exposition Tout Première Fois est visible jusqu’en toute fin de semaine, c’est ouvert aussi ce dimanche. N’hésitez pas non plus à demander le catalogue, pour voir les œuvres en détail et les prix,  une sérigraphie a également été éditée.

 

All pics courtesy of Ilk, Julien Colombier & Ofr

 

 

Jusqu’au 3 décembre à Paris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *