GUES – Little dead bodies @ Galerie P38

       Ce mois-ci, La galerie P38 présentait Little dead bodies,  première exposition personnelle de GUES. Bien connu du milieu du graffiti parisien, GUES arpente la capitale et sa banlieue sans relâche, il réalise dessins et photos qu’on a pu découvrir dans différents zines qu’il édité régulièrement. Cette exposition permet de plonger dans ce travail quotidien qui est le sien et de découvrir des facettes inédites de son intimité artistique.

      Ce qu’on peut dire de suite en découvrant l’expo c’est que GUES a des pratiques très variées: dessins, photo, collage, sculpture, gravure, aquarelle, peinture et zines. Mais malgré cette diversité dans le travail, il y a comme une intention commune d’occuper l’espace et le temps, de s’occuper tout court et d’exister. Ainsi sur les différents petits formats  sur papier sortis du carnet de dessins, GUES n’a de cesse de reproduire encore et encore cette signature en quatre lettres qui change de formes et de couleurs au gré des humeurs. Elles sont autant de traces laissées par l’artiste, parfois sur certaines oeuvres on voit aussi les petits fantômes des dessins précédents, les nouveaux viennent prendre leur place avant qu’ils ne s’effacent totalement.

      Dans cette exposition, on découvre beaucoup de travaux inédits, il y a par exemples ces peintures à l’airbrush sur papier, ici les lettrages semblent s’enchevêtrer dans une espèce de flou, on suite alors les tracés, on se perd dans ce dédale coloré qui rappelle d’une certaine manière les déambulations urbaines de l’artiste, sans but précis, juste explorer les multiples recoins de l’espace.

      N’oublions pas non plus les différentes gravures présentes en de multiples endroits de l’accrochage, elles nous emmènent dans différents lieux, en Afrique où il a passé une partie de son enfance mais aussi dans les terrains vagues, derrières les grillages. Réalisées noir sur blanc, elles sont superbes, entre souvenir et poésie, elles nous emmènent vers des contrées où règne une solitude très apaisante.

      Avec notre série de photos vous verrez qu’il y a beaucoup de choses à voir, GUES a aussi sorti de nouveaux zines dont un en collaboration avec Jerôme Benitta, qui sont visibles à la galerie et évidemment dispos juste à côté chez BATT Coop. L’exposition Little dead bodies est encore visible ce samedi 23 juin, si vous êtes sur Paris vous savez ce qu’il vous reste à faire.

 

GUES – Little dead bodies @ Galerie P38

Jusqu’au 23 juin à Paris.