Graffuturism Paris @ Openspace

graffuturism - display 1 - 16

Le St Pierre de Poesia

 

Avec qui mieux que Poesia pouvait-on ouvrir cet article sur l’expo parisienne de Graffuturism? En effet, c’est Poesia Transcend (l’artiste qui a donc peint la toile ci-dessus) qui a inventé ce néologisme pour mettre un nom sur une pratique, une esthétique et une sensibilité qu’il partageait avec d’autres street artistes. Derrière ce terme, point de définition, mais les différentes oeuvres des artistes de ce qu’on peut appeler à présent un vrai mouvement de l’art urbain suffisent à elles seules pour décrire ce qu’est le Graffuturism. Vous connaissez sûrement déjà plusieurs d’entre eux, beaucoup se sont illustrés récemment dans la résidence d’artistes des bains, preuve de leur importance dans l’art urbain actuel, mais Graffuturism ce n’est ni un crew, ni un club, c’est plus un terme dans lesquels ces artistes se reconnaissent et l’exposition collective qui se tient actuellement chez Openspace est la meilleure des occasions pour mieux cerner ce mouvement.

 

graffuturism - display 1 - 4

Erosie – Thomas Canto – Nawer – Graphic Surgery – Jaybo Monk

 

Cette exposition n’est pas la première du genre et  plusieurs expositions collectives ont déjà réuni certains de ces artistes: il y a tout d’abord eu Rudimentary Perfection en 2010 à Glasgow, puis Futurism 2.0 en 2012 à Londres et enfin toujours en 2012 Graffuturism à Los Angeles. Grâce à l’équipe d’Openspace, Paris est donc une nouvelle étape pour ce mouvement et ce pour notre plus grand plaisir. Comme dit plus haut, ce n’est pas un club, et les artistes réunis dans chacune de ces expositions ne sont pas tous les mêmes. Pour Graffuturism Paris, honneur est fait aux artistes européens ainsi qu’à quelques artistes représentés par la galerie. On retrouve donc dans les artistes invités à exposer Clemens Behr, Erosie, Gilbert1, Graphic Surgery, Hense, Jaybo Monk, Nawer, Nelio, Pener, Poesia, Remi Rough, Sambre, Sat One, Sirius 156, Sowat, Swiz, Tanc, Thomas Canto, Tomek,WXYZ.

graffuturism - display 1 - 8

Poesia – Hense

 

Vous allez me dire qu’ils doivent être un peu serrés tous ces artistes dans la galerie d’Openspace mais justement pour que chacun puisse s’exprimer à son aise, l’exposition collective se décline en 5 cycles d’accrochage et ce sur 5 semaines, aujourd’hui s’entame le troisième de la série.  Si votre emploi du temps le permet, on vous conseille donc de repasser à la galerie pour en voir un maximum. Dans cet article d’ailleurs, ce sont des photos du premier accrochage que vous pouvez voir, vous noterez donc l’abscence de certains artistes comme Sambre, qui va inaugurer une sculpture samedi prochain, ou Sowat, dont on a pu voir les oeuvres qu’il allait présenter dans le catalogue, des très grands formats peints à l’encre de chine façon test de Rorschach, ça semble en tout cas très beau et ce petit coup d’oeil au catalogue donne aussi l’envie de revenir pour les autres pièces des artistes qu’on ne nous a pas encore dévoilées.

graffuturism - display 1 - 0

Neli0 – Sirius – Graphic Surgery

 

En ce qui concerne les oeuvres présentées, c’est à la fois très différent tout en ayant forcément une cohérence: on pourrait parler de ces artistes comme les fils spirituels de Futura qui fut l’un des pionniers à ouvrir les portes de l’abstraction dans le street art, en effet ici, point de figuration mais c’est l’abstraction qui est reine, l’expérimentation aussi car tous ces artistes vont de l’avant en innovant dans le style, les sujets, les matières également, chacun suit son propre chemin mais tous font progresser l’art urbain. Faisons donc à présent une petite revue de ce premier accrochage.

graffuturism - display 1 - 17

Black burst & Triangulation – Thomas Canto

 

graffuturism - display 1 - 12Vous pouvez voir au premier plan les fils de nylon tissés par l’artiste

 

graffuturism - display 1 - 26Gilbert 1 – Remi Rough – Poesia

 
graffuturism - display 1 - 11

Gilbert 1 a réalisé ici un collage avec du bois récupéré dans un lieu désaffecté

 

graffuturism - display 1 - 9

Swiz – Nawer – Erosie

 
graffuturism - display 1 - 10

Le Nawer du milieu est en bêton sculpté

 

graffuturism - display 1 - 13Sat one

 

graffuturism - display 1 - 6WXYZ

 
graffuturism - display 1 - 15

Tomek

 
graffuturism - display 1 - 1

Neli0
 
graffuturism - display 1 - 2

Graphic Surgery

 

graffuturism - display 1 - 7

EROSIE

 

graffuturism - display 1 - 14

TANC

 

 Sachez que plusieurs des artistes venus pour l’exposition ont profité du déplacement pour exposer aussi dans leur lieu de prédilection c’est à dire la rue, on en reparlera dans un autre post. A noter aussi qu’après l’exposition collective, la galerie Openspace enchainera avec des expos solo d’Augustine Kofie, Rae Martini, Pro176, et Doze Green pour terminer en beauté. Enfin suivez la page facebook de la galerie car plusieurs événements sont organisés pour l’occasion, à venir notamment samedi prochain, 11 mai, l’inauguration de la sculpture totémique de Sambre en présence de l’artiste (on va vous reparler très bientôt de Sambre pour le grand final de la résidence d’artistes des Bains).

 
graffuturism - display 1 - 19
Au milieu la peinture de Pener, Dope Smoker, que vous pouvez voir sur l’affiche de l’expo.
 
Soon - graffuturism - 6