Felipe Pantone – Artifact to Human Communication @ Underdogs Gallery

       Felipe Pantone occupe jusqu’au 22 avril prochain le grand hanger de la Underdogs Gallery située à Lisbonne. Il y présente une belle exposition personnelle intitulée Artifact to Human Communication dans laquelle il développe les différentes séries de travaux entamées dans ses shows précédents avec en plus quelques surprises étonnantes.

      Nous vous parlons régulièrement de l’artiste hispanique et vous commencez à bien connaitre son travail de peintures et d’installations ancrées de plein pied dans notre ère digitale. Dans cet exposition Felipe Pantone traite de notre rapport à ce flux énorme d’informations qu’il faut savoir appréhender en étant un citoyen actif:

“The difference between a work of art and a utilitarian object is that artworks speak, they have a voice. A shoe remains a good shoe, so long as it fulfils its intended functionality, but it does not speak to us. When the shoe begins to hurt, it begins to speak, but its utilitarian qualities will come to an end. Elena Oliveras points out that the expression «This work does not speak to me» may seem trivial to the naked eye, but it’s actually full of meaning. Good works of art have a voice, although it requires a prepared spectator willing to seek, order and assimilate the information they’re given; it is precisely at this moment when artistic enjoyment happens. The work of art should not become a mere object of observation but one of interaction.

The emergence of the internet has completely altered the way we educate ourselves. In today’s society, we do not need a leader who inserts knowledge through a probe, but educators who teach us how to seek out information and stimulate our creative thinking.

Siri speaks to us. So do trivial publications on Facebook, television, and advertising campaigns. Excessive information is only harmful when the subject operates exclusively as a receiver. It requires the observer to be active, to question things around them and to be able to discern what is valuable from what is inconsequential in an overloaded sea of information.”


 
      Comme le souligne Felipe Pantone, face à ces flots d’informations que nous recevons il est nécessaire d’être actif et il fait un parallèle intéressant avec sa vision de l’art en général pour lequel, il explique, il s’agit aussi d’interaction et non d’une simple observation passive. Ca tombe bien car les différentes réalisations de Felipe Pantone sont riches d’interaction, En effet l’artiste sollicite énormément nos sens visuels avec les multiples techniques qu’il a développées: effets d’optiques, cinétiques, mélanges entre peinture et sculpture, utilisation de matériaux dont l’aspect change avec la lumière. L’artiste présente ainsi des suites à ses séries Scroll Panorama, Chromadynamica ,W3-Dimensional ou encore Optichromie. Les visiteurs de la galerie seront donc heureux de découvrir en une fois les différentes expérimentations optiques de l’artiste. Aussi pour cette exposition toutes les oeuvres sont suspendues à des câbles on peut donc aisément les observer sous tous les points de vues et voir leur aspect évoluer selon notre position.

      Aussi, comme souvent Felipe Pantone s’est efforcé de préparer une nouvelle installation interactive. Ici l’installation en question s’intitule Multistabilitas 12 et nous invite à sauter sur un trampoline située à l’intérieur d’une enceinte peinte par l’artiste. L’artiste voulait que l’on ressente une sensation d’instabilité, lors de ces sauts verticaux, les lignes noirs et blanches créent un effet de moiré qui donne l’impression de translater horizontalement, on s’en rend compte un peu dans la vidéo.

      Nous avons gardé le meilleur pour la fin: jamais à cours de surprise Felipe Pantone a collaboré avec un as du mapping video, Rosendo Merel. Vous pourrez découvrir dans la vidéo ci-dessous, cette chorégraphie visuelle de pixels et autre éléments digitaux qui se déroulent sur les différentes peintures accrochées. On ne sait pas si les acheteurs des oeuvres ont le moyen de reproduire la choses chez eux mais pour l’expo cela permet d’aller encore un peu plus loin dans l’immersion digitale. A aller voir en vrai si vous passez par Lisbonne d’ici le 22 avril prochain.

  All pics courtesy of Felipe Pantone & Underdogs Gallery

 

Felipe Pantone – Artifact to Human Communication @ Underdogs Gallery

Jusqu’au 22 avril 2017 à Lisbonne, Portugal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *