Evan Hecox – The Long Way @ Joshua Liner Gallery

Nous vous en avions parlé la semaine dernière, Evan Hecox  revient à  la Joshua Liner Gallery présenter sa toute nouvelle exposition personnelle. Ce nouveau show s’intitule The Long Way et présente une quinzaine de nouvelles oeuvres, inspirées par un long road trip effectué l’été dernier par l’artiste dans le sud ouest des Etats-Unis.

Un documentaire du même nom a été réalisé conjointement à l’exposition, vous pouvez le regarder ci-dessus. Quelle que soit leur forme, les travaux réalisés par Evan Hecox trouvent toujours leur source dans ses voyages et ce documentaire le suit sur les routes du nouveau Mexique et du sud du Colorado. L’artiste a croisé sur son passage de nombreux paysages désertiques mais aussi les étranges habitations de Taos Earthships, la grande gorge du Rio Grande Gorge, les ruines d’église abandonnées ou encore la tombe de Dennis Hopper. En partant de ses souvenirs de ce road trip, souvent figés aussi sur pellicule, Evan Hecox a réalisé différentes séries d’oeuvres différentes, des paysages réduits à l’essentiel, des réalisations typographiques et aussi des nouveaux drapeaux abstraits.

 

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, prises par l’artiste durant l’élaboration de ses nouveaux travaux, il y a une vrai travail de synthèse, pour parvenir en un minimum de formes et de lignes à capturer les émotions ressenties sur le lieu. Par exemple pour les paysages, on peut voir que sur les dessins préparatoires, Evan Hecox a cherché à limiter le nombre de traits, pour parvenir à un dessin figuratif très épuré à la limite de l’abstraction. Il a aussi inauguré une nouvelle technique: il  a reproduit ces dessins sous la forme de papier découpé, très finement qu’il a ensuite peint. Autour de collage, des formes géométriques de couleur représentent les autres éléments, comme le Soleil ou encore la route. L’artiste a ainsi déconstruit ces paysages désertiques pour les transformer en une combinaison d’éléments qui viennent s’emboiter comme un puzzle pour donner une composition à la fois délicate et épurée. A noter aussi que le format est inédit, reprenant un peu le format portrait tout en hauteur de nos smartphones, mais la raison de ce choix est probablement du au fait que ce voyage était un road trip, ces oeuvres s’étirent finalement comme la route qui s’est déroule devant ses yeux. Au final, même s’il n’y a plus ce travail à l’encre qu’on appréciait beaucoup on est tout de suite tomber sous le charme de cette nouvelle série de réalisations vraiment de toutes beauté.

Outre cette série de paysages, Evan Hecox présente de nouvelles peintures sur papier à base de typographie. La palette de couleurs et les formes très anguleuses utilisées font écho à celles de villes qu’il a traversées comme Santa Rosa De Lima ou El Santuario de Chimayo. Les drapeaux abstraits qu’il a peint eux aussi à leur manière symbolisent les paysages rencontrés, l’association de formes géométriques et surtout la combinaison de couleurs choisie minutieusement tendent à retranscrire toutes les tonalités du décor avec par exemple des marrons terreux ou encore du vert lichen.

Toutes ces oeuvres aussi ont été réalisées sur papier avec la même délicatesse et surtout la même justesse, du très beau à apprécier avec une dernière série de photos en détail.

   

Video by Dress Code.

All pics courtesy of Evan Hecox & joshua Liner Gallery.

 

 
Evan Hecox – The Long Way @ Joshua Liner Gallery

Du 9 février au 11 mars 2017 à New York

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *