Eroné & Amose – Derrière les fagots @ Inoperable (interview inside)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAmose et Eroné sont revenus il y a peu de leur road trip autrichien avec plein de photos pour nous montrer un petit peu le travail exposé actuellement chez Inoperable, la galerie viennoise. Et il faut dire que cette nouvelle exposition en duo envoie du bois…en même temps ça s’intitule Derrière Les Fagots, il fallait s’y attendre. Depuis Wooderie, leur exposition précédente, on se languissait vraiment de voir du nouveau et nous ne sommes clairement pas déçus car ils reviennent avec des peintures et collages toujours plus beaux, et ils ont aussi continué de travailler sur leurs sculptures en assemblages de bois. Et puis les deux artistes ouvrent ici une nouvelle porte de leur univers, une porte qu’ils avaient déjà entrebâillée avec quelques petites réalisations ici et là mais avec les Fagots exposés ici, toute une série de dessins et collages sur petit formats A5, ils nous font vraiment partager leur amour pour le bois, ce bois qui est à nouveau le thème de leur exposition.
 
Afin de mieux vous faire découvrir ce qui se cache Derrière les Fagots justement, Amose a eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de nos questions.

 

 Depuis quand vous êtes vous pris de passion pour le bois? Vous aviez déjà fait l’expo Wooderie mais pour cette exposition chez Inoperable il y a tout un travail autour du bois en tant que sujet. 

 

Je pense que nous avons tous les deux, et depuis longtemps, un réel attrait pour le bois, nous aimons sa texture, ses couleurs, son coté imparfait, chaleureux et vivant. Tout ça doit se ressentir d’ailleurs au niveau des choix de nos couleurs de papiers et de nos couleurs tout court. On a toujours privilégié aussi une bonne planche de bois à une toile comme support à nos peintures classiques. En ce qui concerne les expositions c’est vrai que ça a commençé avec l’expo Wooderie dans la galerie Issue à Paris (Sergeant Paper maintenant)  pour laquelle on avait choisi le bois comme thème principal.

 

Derriere les fagots - 15Vous réutilisez sa texture sur des personnages et même dans la série des Fagots  vous avez utilisé les écorces de bois, les crêtes de tronc et les branches comme matière à votre imaginaire c’est complètement nouveau dans votre travail!

 

Nous aimions déjà, de tout manière, rajouter des papiers ou des vielles textures dans nos sérigraphies ou dans nos travaux en général donc ici ça a été remplacé par tout ce qu’offre le bois en terme de matière et de teintes. Et quand tu parles des Fagots c’est vrai que c’est plus ou moins nouveaux…ça change.. c’est ce qui est intéressant quand tu fait une expo avec un thème et en binôme..ça permet de se surprendre et d’aller voir un peu ailleurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Louisa – Amose

 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Astéroïde – éroné

 
Et avec ton binôme, Eroné, vous avez travaillé tout le temps tous les deux ensemble? 

 

Sur tout ce qui touche à la sérigraphie, nous avons travaillé à deux à l’atelier (ndlr: l’atelier La Carpe),  puis, forcément, nous avons réalisé ensemble les travaux communs mais nous avons aussi travaillé ensemble sur les pièces en bois.

 

Sur quel mode avez-vous fonctionné  pour cette exposition? Chacun dans votre coin, en émulation, ou il y a eu concertation au début? La vrai question c’est est-ce qu’il y a un leader dans ce duo?

 

Effectivement au début nous nous sommes concertés sur le thème, le titre de l’exposition, puis sur les travaux à exposer. En regardant la taille de la galerie, nous nous sommes fait une idée des œuvres à réaliser avec les formats et les techniques qui vont avec. Nous avons aussi plus ou moins décidé des emplacements dans la galerie, de l’accrochage, et puis hop c’était parti. Et sinon pas de leader, deux leaders !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Dessous Dessus – éroné & Amose

 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’était la première fois que vous faisiez des œuvres communes comme Dessus-Dessous, Branchette ou le mur à côté de la galerie?

 

Non, non nous avions déjà fait des murs ensemble et puis quelques dessins et tableaux en commun lors de divers expositions. (ndlr: voici quelques exemples ci-dessous, un mur à Amiens, 2009, et une sérigraphie en duo pour l’expo Wooderie, 2010)

Amose Erone Amiens

photo ekosystem.org

Amose Erone Wooderie

Revenons un peu en détail sur les oeuvres présentées à l’exposition. Pour la série des Fagots, le jeu c’était de faire plein de petites expérimentations? On découvre avec ces dessins et collages, des sujets et des styles complètement nouveaux pour chacun de vous d’eux!

 

Nous  avions pour base le bois et les fagots en tant que thème mais nous étions libres de faire ce que nous voulions et comme on travaille beaucoup sur le corps humain, là ça permettait de changer et de développer une thématique qui est assez large. Effectivement, on peu dire que ce sont des petites expérimentations, c’est une manière différente de traiter le sujet, pour certains c’est une sorte de transformations, une mutation de nos dessins, d’autres sont un travail sur la forme, la matière… Mais il faut le voir aussi comme un ensemble qui dans la scénographie représente une transition importante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Branchette – éroné & Amose

 
Et c’est quoi l’idée pour Branchette (ndlr: photo ci-dessus)? C’était de faire une espèce de hall of fame de vos dernières créations ?

 

L’idée était toute simple…essayer de créer un bel ensemble de petits dessins juste à l’encre noir en restant dans le thème sans non plus, pour autant, en faire une fixation…L’idée était aussi d’avoir un espace de liberté où chacun dessine ce qu’il veut. En fait, on dessinait en même temps, sans se dire ce qu’on allait faire, on s’est juste dit qu’on allait pas remplir entièrement les cases qu’on s’était prédéfinies et essayer de dessiner un truc plus ou moins centré qui respire…. et voilà le résultat. On pourrait dire que c’est le même travail que pour la série des Fagots mais simultanément, et sur une seule feuille, avec peut-être donc un peu plus spontané pour les idées. C’est finalement une sorte de discussion inconsciente entre deux dessineux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Ekoote – Amose

 

Bim!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Pavu – éroné

 

et re-Bam!

En ce qui concerne vos fabuleux assemblages de bois, vous vous êtes imposés le même code couleur et les mêmes dimensions? Même pour la matière première, on dirait que ça vient du même bois. 

 

En effet, on s’est donné une base de taille du personnage, en fonction des dimensions de la galerie qu’on nous avait envoyées. Quand au bois, il s’agit un stock de bois de recup’ que nous avions trouvé et que nous avions à l’atelier depuis un moment. Je pense que c’était important d’utiliser à peu près les même bois même si on ne la pas traité exactement de la même manière. Il ne fallaiut pas qu’il n’y en ai un qui paraisse plus lourd ou trop différent..et pareil pour les couleurs.

 

Et combien de temps ça vous prend un tel assemblage, du croquis de base à la touche finale de peinture?

 
Au niveau du temps il faut compter plusieurs jours de travail. Comme tu as vu nous faisons un dessin au préalable puis il y a les étapes de découpe, de structure, de peinture, le bois à assembler pour enfin terminer avec les finition et le vernis…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Sérigraphies sur bois – éroné & Amose

 
Avec l’atelier La Carpe vous avez réalisé des sérigraphies sur tout un tas de supports différents comme en témoignent celles de l’exposition. Vous avez utilisé du papier, du bois, du plexi et le support n’est jamais anodin, il est soit de couleur, soit il a une texture pour le bois ou encore il peut jouer sur l’effet de transparence avec le plexi. Il y a encore d’autres supports que vous aimeriez essayer?

 

On a déjà aussi utilisé du verre pour une expo à Berlin en 2008. Il faut dire que la sérigraphie permet tellement de choses! C’est vraiment une technique intéressante
et en effet on aimerait en essayer d’autres des supports ou approfondir ceux que l’on a déjà testés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Sauvagon – Amose, Chauve Souris – éroné

 

Merci d’avoir répondu à nos questions Amose. Dernière petite chose, vous allez participer à la BIAM (Biennale de L’Art Mural) organisée par le collectif Renart?

 
Oui, on y participe. Nous programmés la semaine du 13 au 19 mai (ndlr: les deux artsites vont faire une fresque rue Gobin, Chemin des vachers à Lille)
 

Allez à présent je vous laisse vous régaler avec ces images que nous ont ramenées les deux artistes. Un grand bravo et merci à eux!

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Derriere les fagots - 18 OLYMPUS DIGITAL CAMERA Derriere les fagots - 25 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Eroné et Amose – Derrière Les Fagots du 20 mars au 4 mai chez Inoperable ( à Vienne en Autriche)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *