Eric J Shaw – SyntaxReflux @ PrivateView

      Durant tous le mois d’avril, la galerie turinoise Privateview présentait SyntaxReflux une exposition personnelle d’Eric J Shaw. Le jeune artiste américain (il est né en 1983) est en Italie depuis le début janvier et a réalisé les oeuvres de l’exposition en résidence.

 

      L’artiste a donc peint toute une série de moyens et grand formats durant son séjour. Il s’agit de compositions abstraites, riches en couleurs vives et mêlant des formes géométriques souvent filaires, des rubans, des lignes plus ou moins larges.  Le titre de l’expo se réfère directement à ce langage utilisé par l’artiste, la Syntax c’est celle qu’utilise Eric J Shaw pour construire ses tableaux, avec son vocabulaire fait de formes géométriques colorées et le terme Reflux  exprime quand à lui le fait que ces œuvres sont une réponse aux innombrables stimulis de l’environnement urbains: publicités, enseignes lumineuses, logos, feux des voitures, .. Ce stress visuel se ressent beaucoup dans certaines peintures de l’artiste, très complexes et chargées.

       Ainsi si certaines toiles sont épurées,  pour la plupart des peintures présentées ici, la composition s’étend sur plusieurs plans, plusieurs strates. En fait on a l’impression d’avoir affaire à un travail réalisé sur ordinateur, avec un logiciel de dessin tant les formes parfaites qui cohabitent ici semblent être nées d’un outil digital.  Et c’est en s’intéressant au processus créatif d’Eric J Shaw qu’on comprend mieux le rendu original de ses œuvres. En effet au départ, l’artiste part au contact de la ville et dessine des croquis sur son smartphone avec des logiciels de création graphique. Une première composition née de cet instantané puis il transpose ce dessin digital en peinture, à l’acrylique et à la peinture vinyl. Souvent, les étapes se répètent plusieurs fois, Eric J Shaw repart de la peinture pour la continuer sur le format numérique pour la poursuivre à nouveau ensuite dans sa forme analogique. C’est de cette suite d’alternances que née la profondeur sur plusieurs plans de certaines de ses œuvres.

 

All pics courtesy of Eric J Shaw & Privateview

 
 
Eric J Shaw – SyntaxRefluxPrivateview

Jusqu’au 29 avril 2017 à Turin (Italie).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *