Ekta – No Chorus @ Nevven Gallery

      Après avoir accueilli Jeroen Erosie, la Nevven Gallery présente No Chorus une exposition personnelle de l’artiste suédois Daniel Götesson que l’on connait plus sous le nom de Ekta. Les deux hommes avaient justement exposé en duo fin d’année dernière, en présentant notamment des collages réalisées à 4 mains, et Jeroen Erosie avait  conitnué d’explorer cette direction pour son expo à la Nevven Gallery. En ce qui concerne Ekta, lui aussi présente une série de collages, papier pour être précis, et il dévoile surtout tout un ensemble de travaux en tissus.

      Les oeuvres d’Ekta, autant en studio que dans la rue, ont énormément évolué ces dernières années, il suffit d’aller jeter un oeil sur son site web et de remonter le fil de son travail jusqu’au début de cette décennie pour s’en rendre compte. Il a aussi expérimenté de nombreuses techniques: peinture, sculpture, collage et dernièrement il  a réalisé plusieurs oeuvres en tissus qu’il coud lui-même dans son studio.

      Pour No ChorusEkta a confectionné une série de 11 grands patchworks de tissus qu’il a intitulé Flags For Unexpected Territory. Ces drapeaux sont tous de formats différents mais de taille relativement imposantes, un peu plus de 2m30 pour les plus grands. L’artiste a attribué à chacun d’eux un nom, comme Creation Flag, Pressure Flag ou encore Silent Flag. Ainsi les compositions de formes géométriques te de couleur cousues par l’artiste ne désignent pas des territoires géographiques mais plutôt des territoires de l’âme. Les drapeaux proposent des styles relativement différents, certains sont des juxtapositions de blocs de couleurs à la manière des peintures de Nicolas de Staël, d’autres s’articulent autour de collages moins denses, avec plus de courbes tirant vers Matisse et on compte aussi une paire de réalisations d’inspiration minimaliste. La grande idée c’est que l’artiste les accrocher les uns derrières les autres, décalées de façon à ce qu’on regarde l’ensemble de face, une nouvelle oeuvre se crée en par combinaison des différents morceaux de drapeaux visible. On peut évidemment s’approcher de l’ensemble et évoluer à l’intérieur de celui-ci, d’autres combinaisons apparaissent et on peut aussi découvrir les drapeaux seuls.

      A côté de cette belle série d’oeuvres en tissu, le reste de l’accrochage est composé de collage papier, Ekta a associé des morceaux de dessins à la craie grasse et aussi parfois quelques morceaux de vinyl, tous noirs, posés sur un épais papier blanc. Les morceaux de papier ont été déchirés à la main, et les traits à la craie grasse épais, le rendu est donc très brut, voir chaotique, tranchant avec l’aspect satiné, précieux et très ordonné des oeuvres en tissus dont nous avons précédemment parlées. Cette association d’oeuvres symbolise finalement très bien ces deux extrêmes entre lesquels l’artiste suédois évolue, et qui donnent cette richesse et cette variété à son travail depuis plusieurs années.

      L’exposition No Chorus est visible jusqu’au 1er avril prochain, sachez que le catalogue des oeuvres est consultable ici et comme d’habitude un petit zine devrait être édité pour l’occasion. On en profite aussi pour vous signaler une autre news concernant Ekta, la semaine prochaine il devrait lancer un kickstarter pour financer un projet de livre, voir le petit teaser ci-dessous (suivez le sur son instagram pour en savoir plus), qui précède une dernière série de photos de l’expo

A post shared by EKTA (@ektaektaekta) on

 

All installation and artworks pics by David Eng, courtesy of Ekta & Nevven Gallery.

 
Ekta – No Chorus @ Nevven Gallery

Jusqu’au 1er avril 2017 à Gothenburg

Ce contenu a été publié dans art par jerem, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *