Cody Hudson – I Mean: I Wish I Could Have Time To Groove W/ You But I’ve Got To Get On With My Own Life @ Andrew Rafacz Gallery

      La Andrew Rafacz Gallery située à Chicago accueille actuellement l’exposition I Mean: I Wish I Could Have Time To Groove W/ You But I’ve Got To Get On With My Own Life. Sous ce titre à rallonge se cache en fait le tout nouveau solo show de Cody Hudson. L’expo n’occupe qu’une petite salle néanmoins dans cet espace réduit l’artiste nous en met vraiment plein la vue avec toute une série de nouvelles sculptures inédites, en voici une petite sélection en photos.

      L’accrochage simple et élégant met vraiment ces nouvelles oeuvres en valeur: les petites sculptures posées  tout le long des murs sur une étagère entourent le visiteur et deux grandes sculptures  de taille bien plus imposante. Cody Hudson a peint aussi les murs, gris sur blanc, avec des formes similaires à celles qu’on peut voir en volume, du coup, effet voulu ou non,  on a l’impression qu’il s’agit des ombres des sculptures, et c’est vraiment beau. Pas d’oeuvres sur toile donc dans ce nouveau show, ici le travail de sculptures de l’artiste est mis à l’honneur avec plus d’une vingtaine de réalisations en acier.  Chacune des formes abstraites de l’artiste, découpées dans le métal, prend place sur un socle, la plus petite fait une vingtaine de cm tandis que la plus haute des grands modèles atteint les 2 mètres passés. Si l’artiste avait pour habitude de laisser le métal brut, ici la majorité de ces nouvelles réalisations a été peinte, un groupe en rose clair, un autre en blanc et un dernier en bleu foncé. Sur l’étagère l’artiste a alterné sculptures brutes et sculptures peintes, créant une rythmique de formes et  de couleurs très intéressante.

      Avec cette série de nouvelles sculptures, Cody Hudson déploie son langage constitué de formes géométriques simples à la découpe brute, les compositions abstraites qu’il crée avec cet alphabet évoquent parfois des paysages, des formes florales ou marines,  d’autres encore ont des airs de masques ethniques ou de d’animaux, parfois la lecture est plus difficile et laissera chacun à sa propre interprétation d’autant que celles-ci sont multiples. En effet au delà de leur forme, les sculptures ont saisi certaines émotions de l’artiste: comme en témoignent les titres des oeuvres, longs comme celui de l’expo, les sculptures ont un lien, ne serait-ce que temporel, avec la vie personnelle de l’artiste, à certains moment et émotions ressenties face au monde actuel.  On constate une vrai évolution dans la pratique sculpturale de Cody Hudson, ses oeuvres en volume se rapprochent de plus en plus de son travail sur toile, et à l’instar des oeuvres en peinture, l’artiste joue de plus en plus avec l’espace négatif, les vides ont à présent un vrai rôle à jouer au même titre que les surfaces en acier, créant ainsi une nouvelle dynamique dans son travail. Comme vous l’aurez compris, les nouvelles sculptures de Cody Hudson nous ont enthousiasmé et on partage avec plaisir une large sélection des oeuvres présentées.

All pics courtesy of Cody Hudson & Andrew Rafacz Gallery

 

 

Cody Hudson – I Mean: I Wish I Could Have Time To Groove W/ You But I’ve Got To Get On With My Own Life @ Andrew Rafacz Gallery

Jusqu’au 24 février 2018 à Chicago.