Andrew Schoultz – Age of Empire @ Joshua Liner Gallery

Age of Empires - 7

 

      La Joshua Liner Gallery présente actuellement Age of Empire, la toute nouvelle exposition de l’artiste américain Andrew Schoultz. C’est la première expo de l’artiste dans la galerie new-yorkaise: il dévoile toute une série de nouvelles peintures, d’oeuvres sur papier et surtout, comme pour Cyclical Nature, son précédent show, des installations impressionnantes.

 

Age of Empires - 3
 
      En ce qui concerne les peintures, toujours extrêmement détaillées et complexes, on retrouve tous les éléments récurrents dans l’oeuvre de l’artiste: les bateaux et chevaux de combats, les arbres, les tornades, et toutes ces feuilles ou morceaux de billets arrachés éparpillés sur la toile. Il y aussi ces heaumes en métal, apparus lors de sa précédente expo et qui symbolisent les guerres passées, ces casques contrastent avec ces dégradés de couleur très géométriques, qui nous font penser à des radiations couleur feu et qui nous plongent plus dans une ambiance futuriste et post-apocalyptique. Le chaos, les guerres et leurs conséquences sur l’équilibre du monde sont donc toujours les thèmes de prédilection de l’artiste.

 

Age of Empires - 12

 

      L’intitulé de l’expo, Age of Empire, nous rappelle celui du célèbre jeu de stratégie du même nom (le s en moins). En effet Andrew Schoultz s’intéresse un peu plus ici aux jeux de pouvoir, dans lesquels les grands de ce monde poussent leurs pions pour asseoir un peu plus leur influence à travers le monde. Cette lutte de pouvoir est souvent unilatérale, c’est ce que nous évoque, One Sided Game, cette première installation de l’artiste en forme de jeux d’échec et qui se joue sur une mappemonde. Dans cette partie, le jeu est totalement déséquilibré, une armée d’éléphants, en bois sculptés et peints par l’artiste, ont un adversaire fantôme, sans le moindre pion à mettre en face.

 
Age of Empires - 1

 

      Dans une autre installation, encore plus grande, une série de pylônes est en train de s’écrouler comme une rangée de dominos. Ces jeux de pouvoir ont des conséquences et provoquent des réactions en chaine, l’installation fait évidemment écho aux guerres passées mais aussi à l’actualité avec les jeux géopolitiques en cours dans notre monde hautement instable et qui a des allures de poudrière. De cette manière, l’artiste nous rappelle l’Histoire passée et en faisant résonner ses Est-ce que le dernier pilier va resister ou céder entrainant une destruction inéluctable? Andrew Schoultz laisse la fin libre d’interprétation:

 

“Perhaps the standing pillar works under the theme that after all, it is still standing. Or perhaps it could allude to the idea that there is just one more pillar to destroy. Destruction is often referred to as something negative, however—sometimes in history—the preexisting structure has become so bad that it needs to be destroyed in order to build something new. We have seen this theme occur in history many times.”

 

      Comme dirait certains, une bonne vieille guerre et ça repart! Cependant, l’artiste n’est pas forcément pessimiste, et il nous pousse plus à réfléchir sur ce cycle de destruction, et à trouver les moyens de l’enrayer.

 

Age of Empires - 4 Age of Empires - 9 Age of Empires - 6 Age of Empires - 10 Age of Empires - 2 Age of Empires - 13 Age of Empires - 21 Age of Empires - 17 Age of Empires - 19 Age of Empires - 20 Age of Empires - 24 Age of Empires - 11 Age of Empires - 27

All pics courtesy of Andrew Schoultz & Joshua Liner Gallery

 
 
 

Andrew Schoultz. – Age of Empire @ Joshua Liner Gallery
 

Jusqu’au 27 mai 2016 à New York
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *