Amy Feldman – Breath Myth @ Blain|Southern

      Breath Myth est la toute dernière expo de l’artiste new-yorkaise Amy Feldman, elle est visible jusque début avril prochain à Berlin, à la galerie Blain|Southern. C’est le premier solo show de l’artiste en Allemagne, et elle y présente une série de peintures grands formats ainsi que des esquisses sur papier qui donnent quelques clés pour comprendre la réalisation de ses oeuvres.

      Rappelons comment l’artiste procède pour créer ses peintures. Au marqueur, elle dessine un croquis préparatoire (on peut en voir justement quelques-uns accrochés dans cette expo) puis d’une traite elle réalise la peinture définitive, cette réalisation prend alors des airs de performance tant le risque est présent. Amy Feldman n’a qu’une seule et unique chance pour peindre juste et cette urgence ainsi que cette spontanéité se ressentent dans les peintures qu’on peut voir ici. Aussi, les formats des différentes peintures, qui atteignent et dépassent volontiers les 2m d’envergure, imposent par leurs dimensions un réel engagement physique de la part de l’artiste qui doit forcément pour peindre toute la surface lutter en quelque sorte avec le support. Les stigmates de cette lutte apparaissent sur la toile, les coulures de peintures, les contours interrompis, ces aplats imparfaits son commet autant de traces de la création fulgurante de l’oeuvre.

      De ces actes vifs et intense naissent des oeuvres abstraites qu’on peur reconnaitre au premier coup d’oeil, en effet les peintures créées par Amy Feldman ont des caractéristiques communes, notamment en ce qui concerne la palette de couleur. L’artiste n’utilise en effet que des teintes de gris, du plus foncé qui tend vers le violet au très clair couleur argent. Avec ce jeu de couleurs, allant du plus sombre au plus clair, l’artiste joue avec les espaces négatifs et positifs et les inversent aussi parfois d’une toile à l’autre comme deux versions d’une même oeuvre. Aussi les formes abstraites qu’elle a imaginées appartiennent en quelque sorte à une même famille, ce sont toutes des formes rondes, tortueuses, qui rappellent un peu des intestins en tout cas quelque chose d’organique, d’humain. Mais ces peintures noir et blanc malgré la relative violence de leur création, ont aussi quelque chose de comique, de cartoon et les titres données aux oeuvres, souvent des jeux de mots associant par exemple deux mots aux sonorités voisines viennent aussi donner un peu plus de légèreté au travail de l’artiste qui se révèle finalement plus ludique qu’il n’y parait.

All pics by Trevor Good, courtesy of Amy Feldman & Blain|Southern

 

Amy FeldmanBreath MythBlain|Southern

Jusqu’au 8 avril 2017 à Berlin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *