Across Charles Burns @ Lasécu

     L’exposition Across Charles Burns rend hommage au fameux dessinateur américain, auteur de romans graphiques très noirs comme Black Hole, et père de Big Baby et d’El Borbah, catcheur détective improbable. L’événement se tient à Lasécu, qui est à la fois une arthotèque mais aussi un lieu d’exposition et de travail pour les artistes, et celle-ci se divise en deux parties: tout d’abord une présentation de différents travaux de l’artiste et ensuite une réinterprétation de son univers par une vingtaine d’artistes différents, invités par Jean-Jacques Tachdjian commissaire de l’exposition.

En ce qui concerne le travail de Charles Burns, on peut surtout l’apprécier via des sérigraphies, d’ailleurs toutes ces sérigraphies seront après l’exposition disponibles dans le catalogue de l’artothèque de Lasécu. Il y a tout d’abord celles du portfolio édité par la galerie Martel autour de Toxic (X’ed Out) sa nouvelle graphique mettant en scène une espèce de clone de Tintin.

 

Mais on a quand le même droit à deux superbes originaux.

Sur un autre mur, c’est l’intégralité des sérigraphies de Black Hole, édités par Arts Factory, que l’on peut admirée. Directement inspirés par le yearbook du lycée de Seattle où Charles Burns fit ses études au début des années 70, elles représentent les dix adolescents présents dans Black Hole, avant et après avoir été affectés la peste adolescente.

D’ailleurs, certaines des nouvelles graphiques que nous avons citées sont consultables, pour les lire ou juste pour en admirer les pages faut de temps ou de fauteuil, en effet un coin lecture avec d’autres exemplaires n’aurait pas été de trop.

Charles Burns a aussi réalisé un court métrage animé pour le film Peur(s) du noir qui rassemble plusieurs courts métrages d’animation noir et blanc aux univers très sombres. Celui-ci est diffusé en boucle et une étude de personnage est également exposée. Sachez que pour ceux qui seraient passé à côté, Peur(s) du noir est disponible en dvd.

L’autre moitié de l’exposition est consacrée aux relectures de l’univers de Charles Burns par la vingtaine d’artistes invités: Antoine DuthoitBesseronJeff BonivertCaritteCaroline WedierDanyboyMatthieu DesjardinsDoubleArtBag, Dhruile, Elzo DurtElRotringoLaurent HoussinJampur FraizeJurgKoa, Miss Candy, Rocco, Marcel Ruijters,The PitTony aka ChickToshy. Aussi leurs travaux tous noir et blanc évidemment ont été édités en sérigraphie et rassemblés dans un portfolio au nom de l’exposition.

Le travail de Charles Burns est célébré comme il faut, les différents sérigraphies sont autant de clins d’oeil aux différents personnages de l’univers dérangé de l’artiste. D’ailleurs beaucoup ont mis en scène El Borbah et si l’on pouvait reprocher un petit quelquechose à cette exposition ce serait l’absence de celui-ci (et de Big Baby aussi) dans la partie propre à Charles Burns. Certes il est évoqué dans une vidéo qui explique la démarche de l’exposition mais pour ceux qui n’ont pas lu l’oeuvre de Charles Burns cela aurait été for appréciable de pouvoir découvrir ses aventures et d’avoir en image quelques moments clés pour mieux comprendre les différentes références qui lui ont été faites. Mais nul doute que cette belle exposition aura donné envie à certains d’aller faire quelques emplettes en librairie.

 

Across Charles Burns jusqu’au 2 février à Lasécu (Lille)

26 rue Bourjembois à Lille (metro Fives)

vendredi, samedi et dimanche de 14 h à 19 h

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *